Quand ceux d’en bas rallument la flamme de la nation souveraine…

Créé par le 03 déc 2018 | Dans : a-le quartier libre de Xavier Dumoulin

Derrière les gilets jaunes, se sont des millions de Français qui poussent un cri de colère, refusant ce monde d’injustice et de mépris qui n’assure plus d’avenir aux couches populaires, celles-là mêmes qui ne bouclent même plus leur fin de mois. Ce mouvement de masse digne,  spontané et déterminé des gilets jaunes, à l’opposé des violences provocatrices qui voudraient le disqualifier, nous rend la fierté d’être Français! Et appelle à une révision de fond des politiques publiques, en commençant par la redistribution des revenus. Pour huit Français sur dix, ce mouvement populaire jouit d’une vraie légitimité quand il reste au cœur de la question sociale. Lire la suite »

Jean-Pierre Chevènement : « Je me sens avec un gilet tricolore sur lequel on aurait mis ‘unité et fraternité’ aussi bien avec les Gilets jaunes qu’avec les forces de l’ordre »

Créé par le 08 déc 2018 | Dans : Articles de fond, Blog du Che

  • Jean-Pierre Chevènement était l’invité de Zemmour & Naulleau sur Paris Première, mercredi 5 décembre 2018. 
  • Comment analysez-vous les raisons de la crise ? Il y a un malaise très profond dont il ne faut pas du tout sous-estimer la portée. Il tient à une situation sociale profondément dégradée qui résulte de choix erronés effectués dans les années 1980-90. L’Acte unique, avec d’une part ce primat de la concurrence qui est la substance des trois cents directives de la Commission européenne, et surtout la libération des mouvements de capitaux, la dérégulation, qui instaure une inégalité fondamentale entre le capital et le travail : c’est le 1er janvier 1990. D’autre part, la monnaie unique : l’abandon de notre souveraineté monétaire qui est confiée à une Banque centrale européenne indépendante, qui ne reçoit d’ordre de nulle part – enfin, en principe ! Et enfin le carcan d’un pacte de stabilité qui ne permet pas des politiques contracycliques, c’est-à-dire tantôt un excédent tantôt un déficit. Ce dernier n’a pas été pensé à vrai dire… Lire la suite »

Protégé : Edouard Louis : QUELQUES REFLEXIONS SUR LE MOUVEMENT DES GILETS JAUNES, SUR SON IMPORTANCE, ET SUR LE MÉPRIS ET L’EXTRÊME VIOLENCE À LAQUELLE ON ASSISTE AUJOURD’HUI A L’ÉGARD DES CLASSES POPULAIRES

Créé par le 06 déc 2018 | Dans : Articles de fond

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Stefano Palombarini : « Les gilets jaunes constituent une coalition sociale assez inédite »

Créé par le 06 déc 2018 | Dans : Articles de fond

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Jean-François Barnaba, porte-parole éclairé des gilets jaunes, offensif et pédagogue

Créé par le 04 déc 2018 | Dans : a-le quartier libre de Xavier Dumoulin

Nous l’avions vu et entendu Dimanche dans une émission télévisuelle aux côtés d’autres invités tels que Jean-Luc Mélenchon et Thomas Piketty, hier soir auprès des politologues et autres observateurs de la vie politique, économique et sociale comme le très renommé Raymond Soubie, puis ce mardi matin lors d’une émission matinale sur France Inter. D’un ton chaleureux  mais ferme, l’orateur tient une posture citoyenne et refuse, en l’état, de rencontrer la premier ministre. Il dessine quatre axes de propositions qui font sens dans ce conflit : baisse des taxes, augmentation des bas salaires et des pensions, sauvegarde des services publics et réformes démocratiques pour favoriser la représentation des couches populaires dans les institutions de la république.

Derrière ce programme minimum s’exprime une grande ambition qui peut fédérer le mouvement et le relier très largement aux attentes populaires. Et cela, dans un esprit combatif et en toute indépendance sans faire le jeu des récupérateurs de tous poils.

Je tiens à saluer cette force morale et cette cohérence qui trouvent à s’exprimer avec des mots puisés dans l’expérience et l’humilité.(1) C’est dans l’écoute et surtout dans la réponse à de telles paroles qu’un renversement de perspective permettrait d’ouvrir la voie à une alternative sociétale et sociale. Nous suivrons avec beaucoup d’intérêt ce porte-voix qui donne les clefs d’un sursaut républicain pour sortir d’une crise de régime sur fond de décomposition dans ce monde en crise. C’est au mouvement d’en bas de continuer à se faire entendre en posant de telles exigences sociales d’un bon sens partagé bien au-delà des gilets jaunes. Il pourra ainsi imposer aux dirigeants la voie de la raison dans l’attente d’un mouvement d’en haut à la hauteur des enjeux démocratiques et sociaux.

Xavier DUMOULIN

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-04-decembre-2018

(1) Une humilité qui tranche avec le ton plein de morgue d’un Cohn-Bendit, vindicatif et donneur de leçons qui réveille les peurs et stigmatise le mouvement des gilets jaunes avec des mots insensés!(à écouter dans la même émission en lien ci-dessus sur FI)

12345...1137

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY