http://www.lexpansion.com/18h/0.0.html

Xavier DUMOULIN
15/12/2006 à 07:01
C’est important de lutter contre les idées reçues. En matière économique on s’interdit toute réflexion sur les fondements des politiques. La croissance,le développement durable, l’emploi, le pouvoir d’achat doivent rester les ojectifs majeurs. Le cadre européen peut favoriser une relance dynamique et une politique industrielle. Pour cela l’Europe doit changer. Aujoud’hui c’est une passoire qui favorise la mondialisation capitaliste. Elle peut être un espace de coopérations entre Etats et déployer des fonds d’ajustement au profits de ses membres les plus en difficulté. La BCE doit agir pour la croissance et redevenir sous la tutelle des gouvernements. Une politique de change doit permettre à l’euro de favoriser le commerce avec les pays tiers (en refusant la politique de l’euro fort). Aura-t-on la volonté d’inverser le cours des choses? La logique qui préside c’est plutôt celle du moins disant social et fiscal et du libre échange. E Tood a le grand mérite de relancer ce débat. Dans quelle mesure peut -t-on donc protéger le marché intérieur européen et réorienter l’Europe?