Ségolène Royal

Ségolène, la gauche et le Peuple
Ces sondages révêlent un très intéressant clivage entre les représentations politiques selon la sociologie des sondés. Le représentant du capitalisme mondialisé, N Sarkozy n’a pas la faveur des couches populaires qui préferent S Royale. Celle-ci doit pousser cet avantage en aiguisant son projet sur les questions sociales : croissance pour l’emploi, pouvoir d’achat, services publics. Le récent accord avec le MRC et l’adoption d’une politique qui refuse l’Europe libérale vont dans le bon sens. La gauche va peut être redevenir populaire. Il le faut si après la victoire elle veut s’appuyer sur cette base sociale pour renégocier certaines clauses du traité de Maastricht et faire prévaloir une autre vision de l’Europe. Mercredi 13 Décembre 2006 – 09:36