http://www.chevenement.fr/Un-peu-de-diplomatie,-M-Aphatie_a128.html

Posté par Xavier DUMOULIN le 13/12/2006 07:54

On ne peut pas plaire à tout le monde, surtout pas à ceux dont le jeu permanent vise à discréditer la grande politique en minimisant les enjeux majeurs. Les commentaires médiatiques laissent à penser que tout est cuisine électorale. Si certains de nos amis, encore sceptiques sur la portée de l’accord MRC-PS, ont bien le droit de s’interroger sur notre capacité à le traduire dans les faits, il convient résolument d’apporter la preuve par le mouvement. Se contenter à présent d’attendre passivement la suite, c’est le meilleur moyen de laisser place au tropisme d’un parti socialiste qui a bien besoin de muter. Que peut-on faire dans cette campagne? Comment trouver notre place dans le dispositif de campagne? Quels thèmes pouvons-nous développer à partir de la logique de notre accord? Nous sommes au pied du mur et c’est tant mieux car il s’agit de battre le candidat du capitalisme mondialisé. Jean Pierre Chevènement nous explique que le courant passe. C’est bien. Ce serait encore mieux si nous pouvions caler notre action sur notre logiciel. L’union est un combat qui a besoin de fantassins!