http://www.20minutes.fr/articles/2007/01/05/20070105-politique-Les-Chinois-attendent-br-la-Rose-de-France.php

Ségolène Royal entame son deuxième voyage à l’étranger de candidate à la présidentielle. Ces déplacements sont un exercice certainement utile à la candidate mais aussi à la France et peut être à la Chine. Ségolène Royal doit tenir compte naturellement des relations diplomatiques et commerciales. Quelle peuvent être ses marges de manoeuvre sur le terrain de ce qui fache nos esprits citoyens? Le grand scandale de ce pays n’est-il pas de profiter d’un encadrement extrême des individus pour prospérer dans la voie d’une économie de capitalisme sauvage, niant totalement les exigences sociales les plus élémentaires? L’approche de ces questions avec les dirigeants n’est pas facile et Ségolène Royal n’entend pas se poser en donneur de leçons. Pour autant les discussions sur la mondialisation et l’environnement sont au programme. Ce cadre peut constituer une bonne base d’échanges pour établir, au long cours une évolution plus favorable au peuple chinois dans une mondialisation mieux maîtrisée.

Xavier DUMOULIN – 05.01.2007 – 22h30