http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=17322
par xavier DUMOULIN (IP:xxx.x1.24.232) le 6 janvier 2007 à  15H37

 

Les commentaires de Yves Marie Cann, chargé d’études à l’IFOP, sur les résultats de l’observatoire de la netcampagne indiquent qu’il ne faut sûrement pas projeter sur le net des espérances démesurées pour le développement de la citoyenneté. Pour faire court on s’aperçoit qu’une petite minorité d’internautes s’intéresse à la politique. Cette fraction d’internautes va d’ailleurs beaucoup plus rechercher des informations en provenance des journaux que sur les blogs politiques. Le profil de ces internautes est très typé (études supérieures, intégration dans la vie politique etc.). On ne fera donc pas l’économie d’une campagne de terrain pour toucher ceux qui ne se retrouvent pas encore dans les propositions des candidats. Surtout si on veut reconquérir l’électorat populaire. Ceci dit le net reste une magnifique opportunité. Mais ici comme ailleurs, la technique n’est qu’un outil et ses usages sont à considérer sous un regard sociologique. Malgré ces observations, vive le blog citoyen et restons toujours nombreux en ligne.