Vendredi dernier, se tenait à MORCENX un grand meeting pour la victoire  de Ségolène ROYAL avec Henri EMMANUELLI en présence d’un millier de citoyennes et de citoyens.

Voici l’intervention du porte-parole du MRC

Nous sommes venus très nombreux ce soir manifester notre entier soutien à Ségolène Royale dont les résultats du 1° tour autorisent tous les espoirs. Ce sont aujourd’hui toutes les forces de la gauche qui se mobilisent pour barrer la route à Nicolas Sarkozy. Ce sont toutes celles et tous ceux qui comprennent par delà leur vote du premier tour les enjeux profonds de cette élection. Quelle France voulons-nous ? Pour nous, pour nos proches, pour les nouvelles générations ? Le rassemblement  autour de Ségolène Royal exprime une marque d’adhésion autour de valeurs phare : la solidarité, la justice sociale, l’égalité, la laîcité, le refus des discriminations, l’attachement indéfectible aux libertés publiques, individuelles et collectives. 

Le Mouvement Républicain et Citoyen se retrouve totalement dans les 100 propositions du pacte présidentiel. Je veux redire ce soir notre attachement fort aux axes essentiels de ce pacte. 

La relance de la croissance par le pouvoir d’achat – SMIC et minima sociaux et autres bas salaires notamment. 

La relance de la croissance par et pour la création d’emploi et d’abord en direction des jeunes. 

La relance de la croissance par une réorientation de l’Europe en changeant les règles du jeu : la BCE, le gouvernement économique de la zone euro, la révision  du pacte de stabilité. 

Le devenir de l’Europe est une question essentielle. Retenons l’engagement ferme de Ségolène Royal pour un référendum sur un nouveau traité. Le référendum garantit le parallélisme des formes. Il est la pleine expression de la souveraineté populaire. Soumis au suffrage de chaque français, le nouveau texte devra pleinement intégrer les ambitions sociales et démocratiques à la différence du précédent TCE dont le maître mot était celui de la concurrence libre et non faussée. Cette perspective du référendum constitue une différence majeure avec la proposition de Nicolas Sarkozy d’une adoption par le Parlement dans l’espoir d’imposer aux français le contenu ultra-libéral qu’ils avaient refusé en 2005. 

Avec cette politique de croissance qui conditionne la capacité à agir pour l’emploi et les salaires, il faudra mettre en place cette sécurité sociale professionnelle, chère aux syndicats et à la gauche. Et il faut dénoncer la démagogie de Nicolas Sarkozy qui prétend dans le même temps liquider les garanties et les protections sociales, sous prétexte de flexibilité et de souplesse, chères au MEDEF et affirme tout de go vouloir fonder une sécurité professionnelle. Son projet et son bilan sont complètement antinomiques avec cet objectif, lui qui veut, par ailleurs, supprimer un poste sur deux de fonctionnaires partant à la retraite. 

Le dernier axe majeur, à mon sens, c’est la rénovation démocratique : 

démocratie sociale, qui place le syndicalisme de masse au cœur de la négociation ; 

démocratie politique avec les réformes majeures (suppression du 49-3, place de l’opposition, référendum d’initiative populaire, décentralisation cohérente et efficace). 

Le MRC se retrouve dans cette volonté républicaine qui place les citoyens au centre des décisions dans une démocratie rénovée. Cette aspiration est partagée par des hommes et des femmes de bonne volonté au delà même de la gauche et il faut s’en réjouir. Tous ceux là ont à cœur de vivifier notre république quand d’autres menacent dangereusement nos libertés. 

Ségolène  Royal a déjà un large soutien des forces progressistes. La victoire est à portée de main pour peu que nous nous mobilisions pleinement. Il nous appartient d’assurer la victoire du 6 mai prochain qui ne sera pas simplement la victoire de la gauche mais bien celle de toute la France républicaine.

X D