QUOTIDIEN LIBERATION : lundi 21 mai 2007

Onze ministres 

ou secrétaires d’Etat sur les vingt du gouvernement sont candidats aux législatives. Tous sont UMP, sauf l’UDF Hervé Morin.

Le Premier ministre, François Fillon, se présente dans la 4e circonscription de la Sarthe, où il avait été élu en 2002. Débarqué du gouvernement en 2005 par Dominique de Villepin, il s’était fait élire au Sénat.

Dominique Bussereau

est candidat dans la 4e de Charente-Maritime.

Roselyne Bachelot, élue au Parlement européen en 2004, tentera de retrouver son siège de 2002 (Maine-et-Loire, 1re).

Sont également candidats dans les circonscriptions où ils avaient été élus en 2002 avant d’entrer au gouvernement :

Jean-Louis Borloo (Nord, 21e),

Michèle Alliot-Marie

(Pyrénées-Atlantiques, 6e),

Xavier Bertrand (Aisne, 2e).

Quatre députés sortants se représentent :

Christine Boutin (Yvelines, 10e),

Valérie Pécresse (Yvelines, 2e),

Hervé Morin (Eure, 3e),

Eric Woerth (Oise, 4e).

Alain Juppé pourrait avoir du mal à retrouver le siège (Gironde, 2e) qu’il avait dû quitter pour cause d’inéligibilité : là, Ségolène Royal est arrivée largement en tête (54,66 %) le 6 mai.

Un ne se représente pas :

Eric Besson (ex-PS, Drôme, 2e).

7550 

candidatures

ont été enregistrées pour les 577 sièges à pourvoir des legislatives des 10 et 17 juin. C’est un peu moins qu’en 2002, où l’on en avait compté 8 456.