PARIS (Reuters) – Réélu président du groupe socialiste de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault a annoncé la nomination de quinze vice-présidents qui formeront un « cabinet fantôme » ou « shadow cabinet ».

Dans le document distribué lundi à tous les députés socialistes, le député-maire de Nantes (Loire-Atlantique), précise que les 15 vice-présidents, qui devraient être nommés mardi, « auront la responsabilité de suivre un département ministériel et d’assurer l’expression du groupe ».

« Ils seront donc au nombre de 15 – (NDLR il y a 15 ministres) – et comprendront les responsables des commissaires socialistes », ajoute-t-il.

« Ils seront en charge de coordonner et de suivre le travail du groupe pour tous les projets ou propositions de loi de leurs compétences, inscrits à l’ordre du jour de l’Assemblée », souligne le document.

« Ils participeront également aux travaux de la commission prospective quand des dossiers touchent à leur domaine de compétence », est-il dit. Un porte-parole auprès du président sera chargé de l’expression collective du groupe.

Dans son document, Jean-Marc Ayrault annonce également la mise en place au sein du groupe d’une commission de prospective dont le responsable sera proposé par le président du groupe.

Elle sera composée de 12 membres « représentatifs de la diversité du groupe » et aura diverses missions dont « l’expertise des grands dossiers qui viendront à l’ordre du jour de l’Assemblé dans un délai de six mois à un an ».

Enfin, Jean-Marc Ayrault annonce que son groupe organisera chaque semestre un forum débat « sur un sujet de société et sur une grande question européenne ou internationale ».