museduche.jpgVous savez qu’on l’appelait ainsi car, en bon Argentin, il disait « che » à tout bout de champ ce gamin génial, intrépide et sportif. Atteint de fréquentes crises d’asthme, il devait très jeune s’endurcir dans des pratiques multiples comme pour conjurer le sort. Plus tard, cet aventurier ira parcourir le continent latino-américain en moto. C’est dans ses voyages, en cotoyant la misère, qu’il forgea son identité de révolutionnaire. Photographe, infirmier puis médecin, il alla très jeune servir la révolution cubaine auprès de Fidel Castro. Après la libération de l’île, il devint même un ministre charismatique et prononça un discours retentissant contre la politique étrangère américaine. Sans doute en rupture avec le modèle soviétique, il prit vite ses distances avec l’orthodoxie ambiante et alla promouvoir en Afrique et en Amérique Latine la guerre de libération. Cet échec fut la tragédie de sa vie mais sa mort en martyr donna naissance au mythe d’un Che inclassable, hissé au plus haut degré d’estime et de considération.

Au delà de la légende il reste une réalité irréductible : celle d’un homme de conviction dont l’intelligence et le tempérament furent tout entier au service de l’émancipation humaine dans la poursuite d’un combat aussi généreux  que fraternel et totalement désencombré de cet opportunisme dévastateur qui fait rage dans nos contrées. C’est pour cela que nous lui vouons un respect de révolutionnaire « hasta siempre comandante » !

X D

PS : Un grand salut à Eduardo qui sait tout sur les estancias, la montagne de Cordoba et le Che, ainsi qu’à Erika Büsch, jeune et talentueuse chanteuse uruguayenne qui interprète avec tant de coeur  Hasta siempre et son riche récital « por el gusto de cantar ». En toute fraternité, amitié et gratitude.

Image de prévisualisation YouTube

Pour voir et écouter Erika et sa « sinfonia nocturna », cliquer sur ce lien

http://festival2005.canal13.cl/2006/html/MMomentos/254631Ivideoq1Avq5.html

http://festival2005.canal13.cl/2006/html/Competencia/Folclorica/252289.html