POLITIQUE – Marie-George Buffet veut poursuivre et élargir le rassemblement, et devrait rencontrer le PS la semaine prochaine…

Pour Marie-George Buffet, l’aventure continue. La secrétaire nationale du Parti communiste français (PCF) a affirmé ce mercredi qu’elle voulait «poursuivre et élargir le Front de gauche» lors d’une conférence de presse. Cette formation politique, rassemblant notamment le PCF et le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, se targue d’avoir recueilli 6,47% des suffrages aux élections européennes, devant le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) d’Olivier Besancenot.Forte de ce succès, Marie-George Buffet appelle toutes les forces de gauche qui veulent construire une majorité de gauche et contrer la droite libérale à les rejoindre. «Le Front de gauche n’a pas de frontières», a-t-elle prévenu. La chef de file des communistes annonce d’ailleurs qu’elle rencontrera probablement les dirigeants du Parti socialiste la semaine prochaine.

Des «ateliers débats» et une grande réunion en attendant la Fête de l’Huma

Mais dans un premier temps, c’est vers les électeurs que Marie-George Buffet se tourne. Le PCF souhaite organiser, dans le cadre du Front de gauche, des «ateliers débats» cet été, invitant les militants des autres partis de gauche (PS, NPA…) à venir y participer, «sans pour autant renier leur vote ni leur organisation».

La dirigeante communiste compte également proposer rapidement à ses partenaires du Front de gauche d’organiser «avant fin juin, dans une grande salle parisienne, une réunion avec les syndicalistes, économistes, intellectuels ou élus qui ont appelé à voter pour le Front de gauche».

Les questions environnementales et sociales indissociables

Point d’orgue de ce rassemblement, la Fête de l’Humanité, qui aura lieu les 11, 12 et 13 septembre prochain. Interrogée sur le succès d’Europe Ecologie, enfin, Marie-George Buffet a rappelé que projet du Front de gauche portait aussi les questions environnementales, indissociables du progrès social. Un aspect qui n’a cependant pas été assez abordé pendant la campagne européenne, a-t-elle cependant reconnu.

Cela fait partie des pistes à développer pour l’avenir, selon Marie-George Buffet. Mais pas question de tomber dans le jeu des alliances, a-t-elle prévenu. «Nous voulons construire un projet commun, avec ceux qui le souhaitent, et auquel pourront ensuite se rallier tous ceux qui s’y reconnaissent». Quant à savoir jusqu’où le rassemblement peut s’étendre, les choses sont claires: «jusqu’à ce que nous ayons une gauche majoritaire». Le Front de gauche, elle l’a déjà dit, n’a pas de frontières.

>>> Qu’en pensez-vous? Un Front de gauche incluant les socialistes et le NPA est-il possible? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ci-dessous.

C. F. et Julien Ménielle dans 20 Minutes

Marie-George Buffet: «Le Front de gauche n'a pas de frontières» dans Front de gauche