fotos174.jpgSurvol nocturne de Buenos-Aires Crédits photographiques du blog citoyen, socialiste et républicain

Le saviez-vous ? Chaque jour on recense 90000 bagages égarés dans les aéroports. De quoi mettre les nerfs à vif des passagers après ces attentes interminables devant les stations où tournent en boucle ces centaines de sacs et valises quand, en final, ils guettent désespérement ceux qui n’arriveront jamais… Jamais ou au prix d’un vrai parcours du combattant. Bonjour la perturbation pour une arrivée à l’hôtel sans chemise et sans pantalon ou un retour privé de tous les cadeaux souvenirs que l’on s’apprêtait à s’offrir …

Bien que rarement définitives, on déplore ainsi 3000 pertes quotidiennes sur le seul espace européen. De quoi alarmer les pouvoirs publics après une étude publiée par la commission européenne. D’autres sources dont fait aussi état Emilie Buono dans un article de Libé établissent à 32,8 millions les chiffres de bagages égarés dans le monde en 2008 – 42,4 millions en 2007 – et pour les aéroports européens un « rapport » – si je peux dire – de 13 pertes pour 1000 passagers. A qui le tour ?

On ne peut s’empêcher de relever l’asymétrie entre les multiples contrôles auquels sont astreints les passagers de vols internationaux à chaque escale et l’improvisation dans la gestion des bagages. Je savais pour les avoir un peu fréquentés que les deux choses au monde les plus difficiles à gérer sont les hôpitaux et les aéroports. De quoi consoler tous ceux qui, comme moi, restent chez eux cet été avec armes et bagages à l’heure de la diffusion de la pandémie qui transite par ces hauts lieux de perdition et de labyrinthes.

Mais pour le dire sans détours ni ambages - le pire n’étant jamais sûr -,  je vous souhaite malgré tout de bonnes vacances et de bons voyages !

X D