Je sais pas vous mais moi je l’ai trouvé au zénith de sa forme. Tout plein d’humour et de verve avec sa tranquille capacité de raisonnement que rien ne vient entraver. 

Tenez par exemple quand cette sotte question de son logement est revenue sur le tapis, l’honorable parlementaire  n’a même pas cru bon de préciser qu’il pourrait vivre tranquillement de sa retraite de député, chose dont il ne peut jouir étant encore et toujours au service de la république.  C’est pourquoi il loue en toute légalité dans le 5° un appartement au troisième étage d’un immeuble sans  ascenseur au parc immobilier de la ville de Paris pour un montant  qui n’a rien de scandaleux et représente même le quart de son indemnité de sénateur. Tout ça pour dire que  l’élu socialiste parisien à l’origine de la calomnie en sera pour ses frais malgré cette artillerie lourde! Comme l’avait été en son temps la tentative de s’opposer à son élection de sénateur en maintenant une candidature PS au second tour. 

Dans le même genre la rengaine d’un Chevènement qui serait responsable d’un certain 21 avril est apparue complètement décalée. Cette fatwa jospiniste était à vrai dire de la plus mauvaise inspiration.  Comme l’adoption par les dirigeants socialistes, de concert avec l’UMP de toutes les mauvaises décisions historiques à l’origine de la crise actuelle : traité de Maastricht, pacte de stabilité d’Amsterdam, accords de Barcelonne, projet de traité constitutionnel mis en échec par référendum avant la ratification du traité de Lisbonne par voie parlementaire…

Mais le Che n’a pas le regard dans le rétroviseur. Il sait aller de l’avant avec une certaine grandeur et sans rancœur. Avec des mots presque aimables à l’endroit d’un François Hollande qui apprend à résister au lobby antinucléaire ou d’un Jean-Luc Mélenchon qui chemine dans le bon sens. Ce dernier qui avait voté oui à Maastricht et fait la campagne de Jospin en 2002 revient en effet de loin ! 

En substance le Che a su donc évacuer sereinement toutes les chausse-trappes pour aller à l’essentiel. Il faut donc écouter l’émission poad-castée sur son blog. 

Vous y trouverez des analyses pertinentes sur la crise financière en Europe et surtout des propositions adaptées à la situation actuelle. Je vous le demande : qui peut aujourd’hui porter de façon crédible un projet alternatif en France pour changer la donne et ouvrir la voie à une autre Europe ? qui possède la détermination et la légitimité pour le faire ? 

Ne sont-ce point là les seules questions qui vaillent la peine de trouver réponses dans la tourmente qui pourrait bien tout emporter ? Et ces réponses là ne s’improvisent pas. Elles appellent des décisions courageuses qui prépareront des confrontations difficiles dans une Europe qui doit faire peau neuve à commencer par la France !

Ce « miraculé de la république » – qui disait avec humour que ni le diable ni le bon dieu n’avaient encore voulu de lui – me fait penser à « ce diable de CERES » qui avait redonné ses aîles à la gauche. Avec cette même intelligence, cette même vigueur et cette même audace. Avec en prime la sagesse, la réflexion sur cette période d’échec de l’Europe néolibérale et une riche expérience gouvernementale. Un enfer pour la bienpensance cette capacité à faire bouger les lignes!

X.D