« La victoire de la majorité présidentielle n’est pas encore acquise. Il est nécessaire que les Français se mobilisent le 17 juin prochain pour donner à François Hollande la majorité dont il a besoin. Ce sera la meilleure manière de renforcer la main de la France dans les difficiles négociations internationales et européennes qui s’annoncent.

 

Pour réorienter l’Europe, le Président de la République doit pouvoir s’appuyer sur une majorité déterminée et cohérente. La règle du désistement au profit du candidat de gauche le mieux placé doit s’appliquer partout sans restriction, y compris en Charente Maritime, au profit de Ségolène Royal.

 

Pour ce qui est du Mouvement républicain et citoyen, il se réjouit de voir élus ou quasiment élus son Président Jean-Luc Laurent dans le Val de Marne et son deuxième Vice-président, Christian Hutin dans le Nord. Cinq autres candidats sont en ballotage favorable : Marie-Françoise Bechtel, Première Vice-présidente, dans l’Aisne, Catherine Coutard dans la Drôme, Etienne Butzbach dans le Territoire de Belfort, Julien Landfried dans les Hauts-de-Seine et enfin Ladislas Polski dans le Var, à la faveur d’une triangulaire.

 

Leur élection constituerait un précieux renfort à la cohérence et à la détermination de la majorité présidentielle.

 

S’agissant du Territoire de Belfort, tous les électeurs de gauche et de progrès doivent se mobiliser le 17 juin prochain au profit d’Anne-Marie Forcinal dans la première circonscription et d’Etienne Butzbach dans la seconde. Dans celle-ci, je compte sur le civisme de nos concitoyens pour fermer la parenthèse Zumkeller. Etienne Butzbach doit pouvoir compter sur les voix de toutes les femmes et de tous les hommes de gauche et de progrès.

 

 

Jean-Pierre Chevènement , le 11 juin 2012