Jean-François Copé / François Fillon : la guerre des candidats. Qui sera président de l'UMP dimanche ? (WARTNER/SIPA)A l’évidence l’UMP a bien du mal à faire la démonstration de sa maturité démocratique interne. En cocoonant manifestement Copé aux dépens des ultra-marins dont l’expression semble avoir été purement et simplement ignorée, la cocoe et sa présidence se sont disqualifiées au yeux des « fillonistes ». Avec son arrogance et sa morgue familière le nouveau patron de l’UMP n’entend nullement revenir sur ce qui ressemble bien à un coup de force.

En regardant dans le rétroviseur, on ne s’étonnera pas outre mesure de ces pratiques d’intimidation et de tricherie, dans le droit fil des manoeuvres du jeune Chirac à la conquête de l’appareil contre les barons gaullistes de l’époque. Ce nouvel épisode se situe cependant dans un moment de basculement profond d’une droite décomplexée par le chef de l’Etat du précédent quinquennat qui a irrémédiablement engagé son parti dans une droitisation extrême. L’ex-collaborateur de Nicolas Sarkozy à Matignon tente les effets de manche contre l’éloquence du menton de son rival à la présidence. En appelant Juppé au secours de l’UMP il voudrait donner l’image d’un homme intègre qui aurait jeté par dessus bord ses ambitions personnelles. Jouer sur ce registre reste bien illusoire pour un parti en proie à ses sempiternelles turpitudes au moment même des rebondissements judiciaires des affaires liées à son financement occulte.

La fracture morale et politique n’est pas le fruit d’un camp de l’UMP mais celui d’un appareil pourri par la tête et ravagé par une exacerbation des ambitions dans un processus de radicalisation des idées. Des emprunts à l’extrême-droite  qui inspirent à présent des méthodes putchistes qui parlent d’elles-mêmes. La guerre des Trois – annoncée dans notre billet prémonitoire – a donc bien lieu!

XD

UMP : la guerre des Trois aura bien lieu

Posté par le 25 mai 2012 | Dans : a-le quartier libre de Xavier Dumoulin