Communiqué de presse de Jean-Luc Laurent, président du Mouvement Républicain et Citoyen, lundi 26 novembre 2012.

Le 29 novembre prochain, L’Assemblée Générale de l’ONU devra se prononcer sur la demande d’admission de la Palestine comme
            « État observateur ». Ce vote, qui aura lieu soixante-cinq ans après la résolution 181 qui prévoyait l’établissement de deux États, met en jeu la reconnaissance de l’État palestinien par la communauté internationale. Il intervient également dans un contexte de tensions extrêmes comme l’illustre la situation à Gaza. Face à une telle décision, la France doit faire entendre sa voix. Elle doit prendre ses responsabilités et apporter son soutien à cette démarche pacifique qui procède du plus élémentaire respect du droit international. En votant « oui » à l’admission de l’État de Palestine à l’ONU, comme elle a voté pour son admission à l’UNESCO,  la France apportera son concours à un dialogue entre Israël et la Palestine fondé sur le droit et en faveur de la paix, seule voie possible pour sortir de l’impasse et garantir, enfin, la sécurité des deux États.

26/11/2012