Prochaine assemblée citoyenne à Mont de Marsan dans a-Fédérations MRC d'Aquitaine photo-016-300x225
Chers Citoyens, Chers amis internautes,


Les enjeux liés de la compétitivité, du redressement productif et du 
financement de la protection sociale en France
constituent la cadre de la prochaine assemblée citoyenne à l'initiative du
du Mouvement républicain et citoyen 
à Mont de Marsan, le samedi 12 janvier 2013 en matinée. 
Les enjeux liés de la compétitivité, du redressement productif et du financement de la protection sociale 
L'assemblée se réunira à Mont de Marsan autour
d'un large arc en ciel de représentants de toute la gauche 
et d'élus du peuple et accueillera notamment l'ntervention de 
Bruno Moschetto - secrétaire national du MRC 
aux questions économiques internationales 
et professeur d’économie à HEC -
dans un salon de l'hôtel des Pyrénées 
20 rue du 34èmeRI
Samedi matin 12 janvier 2013 à partir de 10h15mn. 
Dans cette perspective de reconquête républicaine,
vous êtes conviés à prendre part à ces échanges.

Pour le mouvement républicain et citoyen, Xavier DUMOULIN
Secrétaire de l'Union régionale Aquitaine du MRC 
et président de la fédération MRC des Landes 
et des Pyrénées Atlantiques 
  

Comité de coordination de la majorité présidentielle: 
travailler à la réussite de la France 
 Par Catherine Coutard, Vice-présidente chargée des relations extérieures, mercredi 9 janvier 2013.

Jean-luc Laurent MRC - Pascal Durand EELV - Harlem Désir PS- Jean-Michel Baylet PRG - Robert Hue MUPLe comité de coordination de la majorité présidentielle, auquel participe le Mouvement Républicain et Citoyen aux côtés du PS, d’EELV, du PRG et du MUP, a tenu sa première réunion ce mercredi 9 janvier 2013 au siège du Parti Socialiste.Le MRC y était représenté par Jean-Luc Laurent (Président), Marie-Françoise Bechtel (1ere vice-présidente), Catherine Coutard (Vice-présidente chargée des relations exterieures) et Patrick Quinqueton (Secrétaire national au projet et aux prises de position).Il a été décidé lors de cette réunion que le comité, qui a vocation a renforcer le dialogue et la cohésion entre les différentes composantes de la majorité présidentielle, se réunirait une fois par mois environ.A également été actée la création de 5 groupes de travail : 1- Emploi, industrie et démocratie sociale 2- Investissements innovants et écologiques à l’horizon 2020, 3-Réformes institutionnelles et territoriales, 4-Harmonisation fiscale et sociale en Europe, 5- Laïcité, école et jeunesse.Le MRC se réjouit de cette initiative dont il avait fait la demande, qui crée les conditions d’un travail collectif dans le respect de la diversité des composantes de la majorité et dont les objectifs sont très concrets (ex : proposition de loi sur la reprise d’entreprise)Dans un contexte économique et social particulièrement dégradé, il est fondamental d’agir ensemble pour redresser la France. Chacun à sa place (Gouvernement, Parlement, Partis) doit remonter les manches.Le MRC entend prendre pleinement sa place dans cette nouvelle structure et participer au travail de réflexion et de proposition qui a été engagé en portant ses priorités au premier rang desquelles l’inversion de la courbe du chômage et la réindustrialisation de la France.—————-
Voir ci-dessous la dépêche de l’AFP relative à cette première réunion du Comité de coordination.

Réunion à Solférino des partis de la majorité présidentielle

Dépêche AFP, mercredi 9 janvier 2013, 16h05.Des délégations des cinq partis de la majorité présidentielle se sont rencontrées mercredi au siège du Parti socialiste à Paris pour « travailler à la réussite du gouvernement » tout en revendiquant leur « diversité ».Les délégations étaient menées par Harlem Désir, premier secrétaire du PS, Pascal Durand, secrétaire national d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche (PRG), Jean-Luc Laurent, président du Mouvement républicain et citoyen (MRC), et Robert Hue, président du Mouvement unitaire progressiste (MUP). »C’est un acte important, c’est la première réunion de la majorité présidentielle », qui « veut faire réussir l’action du président de la République, l’action du gouvernement », a déclaré M. Désir avant la réunion. « Nous allons travailler ensemble sur les priorité du gouvernement, c’est-à-dire l’emploi, le pouvoir d’achat, l’école, le logement… » a-t-il ajouté. »La gauche est diverse, il faut respecter cette diversité, mais elle ne doit en rien empêcher d’avancer ensemble », a ajouté le premier secrétaire du PS. »Nous avons des différences, des divergences même, sur certains sujets, il faut les faire vivre », a prévenu Pascal Durand.De son côté, Jean-Luc Laurent a exprimé les réserves du MRC: « Les mesures prises jusqu’à présent par le gouvernement ne sont pas suffisantes si on veut donner les moyens de réussir le pacte national pour la compétitivité, la réindustrialisation de la France et l’inversion de la courbe du chômage. »Le président du MRC s’est toutefois réjoui que les partis de la majorité empruntent « un chemin nouveau qui n’a rien à voir avec la gauche plurielle, où les contacts étaient (…) à géométries variables ».Si le Front de Gauche, souvent critique envers le gouvernement, n’était pas représenté, M. Désir ne lui ferme pas la porte. « J’ai rencontré (le secrétaire national du PCF) Pierre Laurent et une délégation du Parti communiste. (…) Ils sont évidemment les bienvenus. C’est une réunion de toutes les formations politiques qui veulent la réussite de l’action du gouvernement », a-t-il conclu.