L’un des plus proches compagnons de Jean-Pierre Chevènement est mort dimanche des suites d’un cancer. Il était âgé de 86 ans.

LE MONDE | 29.10.2017 à 18h44 • Mis à jour le 30.10.2017 à 01h21 | Par Ariane Chemin

image: http://img.lemde.fr/2017/10/29/0/0/1024/764/534/0/60/0/34eb870_19576-42lg4b.los2359udi.jpgDidier Motchane à Madrid lors d’un meeting contre l’OTAN et le traité de Maastricht, le 5 juillet 1997.

Didier Motchane, l’un des plus proches compagnons de Jean-Pierre Chevènement, cofondateur en 1965 du Centre d’études, de recherches et d’éducation socialiste (CERES), est mort, dimanche 29 octobre, des suites d’un cancer. Il était âgé de 86 ans.

Né le 17 septembre 1931, ancien élève de l’ENA, ce magistrat à la cour des comptes a été élu député socialiste européen de 1979 à 1989. Il avait quitté le Parti socialiste au moment de la guerre du Golfe pour participer à la création du Mouvement de citoyens (MDC).

Jean-Pierre Chevènement a rendu hommage à une « figure exceptionnelle », saluant « son intelligence supérieure, sa vaste culture et son caractère », qui le plaçaient « très au-dessus de la grisaille de la petite politique ».

« Depuis plus de cinquante ans, il a été, à mes côtés, une conscience exigente et fidèle (…) Toute sa vie, Didier Motchane a été un bloc de courage, un homme magnifique et une grande âme, qui a affronté la mort comme il avait mené sa vie, sans ciller », a ajouté l’ancien ministre de l’intérieur.

« Exigence de sa pensée »

Il était l’un des promoteurs de l’« union de la gauche » au congrès d’Epinay, en 1971. Fondateur de nombreuses revues, il était aussi l’inventeur du logo « Le poing et la rose », symbole du courant socialiste à l’échelle internationale.

Dans un communiqué, diffusé dimanche soir, le Parti socialiste a rendu hommage à un « intellectuel exigeant » qui « contribua par l’exigence de sa pensée à la construction » du parti. Concernant son départ, le PS estime que la « rupture n’efface pas la vingtaine d’années pendant lesquelles il fut un repère pour une génération d’hommes et de femmes de gauche qui sont toujours des cadres du PS ».

« Il avait formé tant d’entre nous ! Tristesse et respect », a confirmé dans un tweet la sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2017/10/29/didier-motchane-figure-du-parti-socialiste-et-inventeur-du-logo-le-poing-et-la-rose-est-mort_5207559_3382.html#7AsjttEzozgZc3Vj.99

Lu dans Libé : Disparition de Didier Motchane, figure déçue du PS

Par Lilian Alemagna — 29 octobre 2017 à 20:56

Figure du Parti socialiste, Didier Motchane est mort dimanche à 86 ans des suites d’un cancer. Grand défenseur d’une union de la gauche, il a cofondé avec Jean-Pierre Chevènement le Centre d’études, de recherches et d’éducation socialistes (Cérès), en 1965. Ce courant socialiste situé sur l’aile gauche a participé au congrès d’Epinay qui a vu, en 1971, François Mitterrand prendre la tête du PS sur cette ligne. Opposé au tournant de la rigueur décidé en 1983 par un Mitterrand devenu président, Motchane, ancien de l’ENA puis magistrat à la Cour des comptes devenu eurodéputé, sera l’un des dirigeants les plus critiques de l’évolution d’une famille politique qui lui doit pourtant, à l’échelle internationale, ce logo du poing tenant une rose.

Didier Motchane n’a cessé de critiquer, après 1983, des camarades ayant «pris congé du prolétariat en France au moment où ils ont découvert la classe ouvrière en Pologne.» Dix ans plus tard, il quitte le PS avec Chevènement pour participer à la création du Mouvement des citoyens (MDC) devenu Mouvement républicain et citoyen (MRC). En retrait de la vie politique, il fait le choix, en 2012, de soutenir Jean-Luc Mélenchon. «Je retrouve l’esprit du socialisme dans sa campagne»,expliquait-il alors. Critique de «l’européisme» et de «sociaux-démocrates virés libéraux», comme il les qualifiait encore en mai 2017 chez Mediapart, Motchane continuait à observer les tentatives de relance des gauches en Europe, défendant toujours le cadre de la nation.

Lilian Alemagna

 

 

Lu dans Ouest-France : Didier Motchane, figure du Parti socialiste est mort

Modifié le 29/10/2017 à 23:25 | Publié le 29/10/2017 à 21:49

  • Lu dans le Monde : Didier Motchane, figure du Parti socialiste et inventeur du logo « Le poing et la rose », est mort dans Gauche anti-libérale
    Didier Motchane, figure du Parti socialiste, est mort ce dimanche à 86 ans, des suites d’un cancer. | Capture d’écran Mediapart / Archives REUTERS

Ouest-Franceavecl’AFP

 

SurTwitter,ÉricCoquerel,députédelaFranceinsoumise,aditavoir« une pensée émue » pour Didier Motchane « intellectuel et militant engagé, vrai socialiste et républicain ».

 

Lorsdelaprésidentiellede2012,DidierMotchaneavaitapportésonsoutienaucandidatduFrontdegauche,Jean-LucMélenchon.

« Didier Motchane était une figure exceptionnelle. Sa disparition coïncide avec la fin du cycle d’Epinay. Il avait été avec Georges Sarre, Pierre Guidoni et moi-même l’un des fondateurs du Cérès au mitan des années 1960 », a déclaré Jean-Pierre Chevènement, saluant « son intelligence supérieure, sa vaste culture et son caractère », qui le plaçaient « très au-dessus de la grisaille de la petite politique ».

« Les socialistes ont perdu l’un des leurs qui, jusqu’en 1993, contribua par l’exigence de sa pensée à la construction du PS »,aparailleursrenduhommagedansuncommuniquélePartisocialiste.

« La rigueur doctrinale » du Cérès « a formé des milliers de cadres à une époque où l’idéologie comptait davantage que la petite phrase, où la recherche du sens primait sur celle du « buzz » »,ajoute le PS.

.