MRC-PS

Articles archivés

Un peu de diplomatie M.Apathie (mon commentaire du billet de J.P.Chevènement)

Créé par le 23 déc 2006 | Dans : a1-Abc d'une critique de gauche. Le billet de XD, Blog du Che, MRC-PS

 http://www.chevenement.fr/Un-peu-de-diplomatie,-M-Aphatie_a128.html

Posté par Xavier DUMOULIN le 13/12/2006 07:54

On ne peut pas plaire à tout le monde, surtout pas à ceux dont le jeu permanent vise à discréditer la grande politique en minimisant les enjeux majeurs. Les commentaires médiatiques laissent à penser que tout est cuisine électorale. Si certains de nos amis, encore sceptiques sur la portée de l’accord MRC-PS, ont bien le droit de s’interroger sur notre capacité à le traduire dans les faits, il convient résolument d’apporter la preuve par le mouvement. Se contenter à présent d’attendre passivement la suite, c’est le meilleur moyen de laisser place au tropisme d’un parti socialiste qui a bien besoin de muter. Que peut-on faire dans cette campagne? Comment trouver notre place dans le dispositif de campagne? Quels thèmes pouvons-nous développer à partir de la logique de notre accord? Nous sommes au pied du mur et c’est tant mieux car il s’agit de battre le candidat du capitalisme mondialisé. Jean Pierre Chevènement nous explique que le courant passe. C’est bien. Ce serait encore mieux si nous pouvions caler notre action sur notre logiciel. L’union est un combat qui a besoin de fantassins!

Un bon accord

Créé par le 23 déc 2006 | Dans : a1-Abc d'une critique de gauche. Le billet de XD, Blog du Che, MRC-PS

http://www.chevenement.fr/Declaration-commune-PS-MRC-volet-politique-_a122.html 

L’art de la politique ce n’est pas de témoigner mais de faire avancer ses idées. Certes pas à n’importe quel prix. Les débats de la social-démocratie de la fin du 19° sur le ministérialisme (Jaurès défendait la participation à un gouvernement républicain) ou plus tard les choix d’un Mendes-France, démontrent les difficultés concrètes d’appréciation auxquelles ont pu se trouver confrontées les meilleurs esprits. Aujoud’hui Jean Pierre Chevènement (qui participa naguère aux gouvernements Mauroy,Fabius, Rocard et Jospin et démissionna pour refuser la parenthèse libérale, la guerre du Golfe et la partition de la République), a eu le courage de rejoindre Ségolène Royal sur la base d’un accord reprenant l’essentiel de son projet. Pour réorienter l’Europe vers la croissance et l’emploi et refonder la République il faut savoir choisir. Le projet libéral anti-social de Sarkozy place chaque force de gauche devant ses responsabilités.Posté par Xavier DUMOULIN le 10/12/2006 14:00 

Faire gagner la gauche

Créé par le 23 déc 2006 | Dans : a1-Abc d'une critique de gauche. Le billet de XD, MRC-PS

FAIRE GAGNER LA GAUCHE
Sur les bases de cet accord, la Gauche peut retrouver un élan nouveau. Contre le projet sarkozien ultra-libéral qui sert les intérêts du capitalisme financier mondialisé, le ralliement à Ségolène Royale traduit une volonté commune : celle de conduire dans ce pays une politique originale s’émancipant des ravages du système libéral-libertarien qui justifie tous les renoncements et confond modernité et bienpensance. Le ton nouveau de Ségolène Royale et la parole profonde du Che vont créer les conditions de la victoire. Xavier DUMOULIN. Lundi 11 Décembre 2006 – 09:22

123

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY