Battre campagne

Articles archivés

“Pour une gauche qui défend les intérêts de la France, il faut une gauche qui secoue l’Europe” – tribune dans Marianne

Créé par le 07 juin 2024 | Dans : Battre campagne

Les promoteurs de la gauche républicaine invitent à voter pour la liste de la Gauche Unie, conduite par le communiste Léon Deffontaines, le 9 juin prochain.

Dans quelques jours, les Françaises et les Français seront appelés aux urnes pour élire leurs députés européens.

Ils feront leur choix, au terme d’une campagne électorale hors sol, dans laquelle leurs préoccupations ont été étouffées par des postures politiciennes et des jeux médiatiques avilissants pour notre démocratie. Avec la liste de Gauche Unie pour le monde du travail, conduite par Léon Deffontaines et soutenue par Fabien Roussel, nous avons œuvré pour renverser cette tendance.

Lire la suite »

Comité de soutien landais à la liste conduite par Léon Deffontaines

Créé par le 03 juin 2024 | Dans : Battre campagne

Comité de soutien landais à la liste conduite par Léon Deffontaines dans Battre campagne Numérisation_europe20240602%20réduitNumérisation_europe20240602 réduit

13 mai 2024 – Tribune collective « Ne choisissez pas l’extrême droite pour exprimer votre colère « 

Créé par le 03 juin 2024 | Dans : Battre campagne

Tribune collective signée par plus de 70 organisations dont la LDH

Lire la tribune sur LIBÉRATION

La CGT, Greenpeace, Oxfam, LDH, la Cimade, le Planning familial… un collectif d’associations et de syndicats appellent les citoyennes et citoyens à ne pas se résigner et à une mobilisation contre les inégalités sociales et territoriales. Là se joue l’avenir de nos sociétés et de la démocratie.

Les extrêmes droites, dont la progression se poursuit plus que jamais, exploitent les mécontentements, les ressentiments, les colères. Colères souvent légitimes face à la dégradation du tissu social, à l’arrogance de pouvoirs oligarchiques, et à tant de renoncements face aux injustices sociales et environnementales, au rythme et aux effets du changement climatique et à l’affaiblissement accéléré des services publics.

Mais les extrêmes droites entretiennent ce ressentiment en désignant des boucs émissaires. Car elles ont besoin que le malheur s’étende : elles en vivent, elles s’en nourrissent. Il leur faut toujours plus de divisions, de fragmentation de la société, de repli sur un passé largement mythifié et une identité nationale fantasmée, d’enfermement dans les murs et les centres de rétention, de frontières barbelées, de rejet de l’autre.

Lire la suite »

Texte d’appel à voter Léon Deffontaines du Mouvement républicain et citoyen du 15 mai 2024

Créé par le 31 mai 2024 | Dans : Battre campagne

Texte d'appel à voter Léon Deffontaines du Mouvement républicain et citoyen du 15 mai 2024 dans Battre campagne

 

 dans Battre campagne

Le Monde : Fabien Roussel pourra compter sur le soutien des ex-socialistes Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann

Créé par le 10 mar 2022 | Dans : Battre campagne

Outre le soutien de la Gauche républicaine et socialiste, parti fondé par des anciens socialistes et ex-soutiens de Jean-Luc Mélenchon, Fabien Roussel gagne aussi l’appui de Mouvement républicain et citoyen, des Radicaux de gauche et de la Nouvelle Gauche socialiste.

Le Monde avec AFP

 

Dans cette dernière ligne droite de l’élection présidentielle, les défections et les ralliements aux divers candidats s’accélèrent. Mercredi 9 mars, le candidat communiste, Fabien Roussel, a pour sa part reçu le soutien de plusieurs formations de gauche : celui de la Gauche républicaine et socialiste (GRS), des Radicaux de gauche, du Mouvement républicain et citoyen (MRC) et de la Nouvelle Gauche socialiste.

« Depuis le début, j’ai dit que nous avions vocation à rassembler très largement la gauche, à incarner une gauche populaire, celle du travail, des bons salaires, des services publics et du pouvoir d’achat (…) une gauche républicaine qui défend la souveraineté de la France et se bat farouchement contre les traités européens libéraux », et « une gauche laïque » qui défend la loi de 1905, a expliqué M. Roussel, lors d’une conférence de presse conjointe tenue avec ces partis.

Candidat de « la laïcité, de la réindustrialisation, du bien vivre-ensemble »

Dans la matinée, la GRS, formation politique fondée par les anciens socialistes et ex-soutiens de Jean-Luc Mélenchon Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, avait déjà annoncé leur soutien par voie de communiqué de presse, précisant avoir pris cette décision lundi « à la majorité de ses membres ». En octobre, le parti avait annoncé soutenir Arnaud Montebourg dans la course à l’Elysée, avant que celui-ci ne renonce à se présenter trois mois plus tard.

« On avait beaucoup de militants et d’élus qui ne voulaient pas rester l’arme au pied », a expliqué M. Maurel, estimant que le candidat du PCF, « est le plus proche de [leurs] convictions » et incarne « une gauche qui sait où elle va et pour qui elle se bat », et « veut reconquérir les couches populaires ». Il a notamment salué le fait que le candidat communiste donne « la priorité au pouvoir d’achat et au salaire, la réindustrialisation du pays, l’écologie populaire, la souveraineté énergétique et alimentaire, et la laïcité ».

« Nous avons décidé d’apporter un soutien ferme, raisonné, lucide et enthousiaste à Fabien Roussel », a déclaré à son tour Jean-Luc Laurent, président du Mouvement républicain et citoyen (MRC), fondé par Jean-Pierre Chevènement en 2003, qui a, pour sa part, décidé de soutenir Emmanuel Macron. « Sans être en accord avec toutes les propositions de Fabien Roussel, c’est là où nous nous retrouvons le mieux », a expliqué M. Laurent.

C’est mardi soir que « les Radicaux de gauche ont décidé, à la quasi-unanimité, de soutenir Fabien Roussel », a renchéri Paul Dhaille, membre du bureau national de la formation. « Nous avons choisi notre camp, le camp de la gauche, pour une refondation démocratique, la réhabilitation des corps intermédiaires, des collectivités locales, des syndicats, des associations », et « la défense des services publics » et de « la laïcité », a-t-il expliqué.

Quant à Nouvelle Gauche socialiste, qui avait elle aussi d’abord soutenu Arnaud Montebourg, elle était « en recherche d’un programme et d’un candidat qui incarnent les valeurs que nous défendons, de la laïcité, de la réindustrialisation, du bien vivre-ensemble », a fait savoir son porte-parole, Damien Thomas.

Le Monde avec AFP

12345...146

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY