Battre campagne

Articles archivés

Le courage selon Sarkozy…

Créé par le 04 mai 2012 | Dans : Battre campagne

Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP).

 

Le courage selon Sarkozy... dans Battre campagne Sarko2-494e1

 

 

  • Le courage de parler de « charges sociales » et non de « cotisations sociales ».

Le Comité du Souvenir appelle à battre le candidat Sarkozy

Créé par le 03 mai 2012 | Dans : Battre campagne

Appel pour le deuxième tour de la présidentielle 2012

Fidèle aux valeurs progressistes le Comité du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant et de Nantes et de la Résistance en Loire Inférieure appelle à
battre le candidat SARKOZY en votant François HOLLANDE

Appel pour le deuxième tour de la présidentielle.
Le résultat du 1 er. Tour de l’élection présidentielle fait apparaître le rejet massif de la politique anti sociale menée par Nicolas SARKOZY et une volonté de changement adressée à la gauche.
Pendant ces cinq années de mandat SARKOZY et son gouvernement avec le MEDEF se sont employés à détruire de manière systématique les acquis des luttes ouvrières et de la Résistance au profit des intérêts de l’oligarchie industrielle et financière.
Casse des services publics, des emplois, des acquis sociaux, précarisation du système de santé, de la sécurité sociale, des retraites, volonté d’affaiblir les organisations syndicales et démocratiques, recours aux thèses et aux propos de l’extrême droite, il a affaibli la place et le rôle de la France dans le monde.

Fidèle aux valeurs progressistes de la Résistance et du Conseil National de la Résistance le Comité du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant et de Nantes et de la Résistance en Loire Inférieure appelle à battre le candidat SARKOZY en votant François HOLLANDE pour redonner à la France les valeurs républicaines de Liberté d’Egalité de Fraternité et de laïcité.

Le Conseil d’administration du Comité du Souvenir

www.resistance-44.fr

Battre le candidat des droites

Créé par le 25 avr 2012 | Dans : Battre campagne

Communiqué LDH
La Ligue des droits de l’Homme se félicite du haut niveau de participation au premier tour de l’élection présidentielle.

Elle y voit la volonté du peuple français de restituer à la politique son rôle primordial, sans céder aux injonctions de se plier aux intérêts économiques.

La LDH constate l’ampleur du désaveu qui frappe le Président sortant. Ce qui a été sanctionné, c’est un quinquennat au service des puissants, caractérisé par des choix aggravant les injustices sociales, légitimant la xénophobie d’Etat, multipliant les atteintes aux droits et aux libertés, enfermant les citoyens dans une société de surveillance et dans une démocratie limitée. En s’en prenant à tout-va à diverses catégories de la population, parce qu’au chômage, selon leur origine, et même selon leur religion, en désignant des boucs émissaires et en attisant les peurs et les haines, Nicolas Sarkozy a légitimé les idées du Front national, qui s’en trouve plus fort que jamais.

Parce que notre pays ne peut continuer à se livrer, à lui-même, une guerre civile froide, parce que sa défaite est une étape nécessaire, il faut, le 6 mai 2012, barrer la route à Nicolas Sarkozy.

Mais, infliger une défaite au candidat sortant ne suffira pas à répondre aux angoisses et aux espoirs que traduit le premier tour des élections présidentielles. Ce sera au nouveau président de la République d’impulser une autre politique qui, dépassant l’alternance institutionnelle, ouvre la voie à une réelle alternative politique.

Rétablir un fonctionnement démocratique des institutions en supprimant le cumul des mandats, en assurant l’indépendance de la justice et en élisant les membres du Conseil constitutionnel, ainsi que les autres Autorités indépendantes, à une majorité des deux tiers du Parlement.

Bannir la xénophobie d’Etat en régularisant les sans-papiers qui étudient, vivent et travaillent ici, en ouvrant enfin un réel débat sur l’immigration, en accordant aux étrangers non européens le droit de vote et d’éligibilité aux élections locales, et faire reculer le racisme en cessant de stigmatiser des catégories entières de population en raison de leur origine ou de leur religion.

Restituer aux citoyens leurs libertés en réformant profondément la justice pénale, en abolissant les lois d’exception, en rétablissant la justice des mineurs dans toute son exceptionnalité, en limitant les fichiers et leur usage à des fins proportionnées, contrôlables et à la finalité établie.

Reconstruire des services publics qui soient à la disposition de tous et auxquels tous doivent avoir accès, lancer un plan d’action pour l’hébergement d’urgence et le logement social, construire une justice fiscale et sociale qui assure la progressivité de l’impôt et la redistribution des richesses.

Construire une autre Europe, aux institutions démocratiques, dégagée du dogme de la concurrence, et ouverte sur le monde.

La LDH, au cours des mois à venir, portera ces revendications comme autant de conditions nécessaires pour que notre société cesse de produire de l’injustice et de l’exclusion, pour que se construise l’espoir d’une société plus solidaire et plus libre.

Paris, le 24 avril 2012.

Le 6 mai, le choix sera simple, par Jean-Pierre Chevènement

Créé par le 23 avr 2012 | Dans : Battre campagne

 

Dans un scrutin marqué par une forte participation, François Hollande arrive en tête. C’est la première fois depuis le début de la Vème république que le Président sortant se trouve distancé au premier tour.

La poussée de l’extrême droite exprime un besoin de protection mais aussi une exaspération vis-à-vis d’un Président de la République qui a désacralisé sa fonction et abaissé la France, aujourd’hui plongée dans la récession.

En prônant la révision du traité européen signé par M. Sarkozy et Mme Merkel le 2 mars dernier, François Hollande dessine une alternative à l’échelle de l’Europe.

Le 6 mai prochain, le choix sera simple :
- le redressement de l’Europe ou bien le déclin continué de la France ;
- la soumission aux marchés financiers ou la reprise du contrôle de la Finance ;
- la justice sociale ou l’aggravation des inégalités ;
- la reconstruction d’un Etat républicain impartial ou la poursuite de la dégradation des mœurs politiques.

Dans deux semaines, le rassemblement d’une forte majorité autour de François Hollande permettra d’entreprendre la refondation de la République à laquelle les Français aspirent.

Discours de Jean-Pierre Chevènement au meeting de Besançon de François Hollande, mardi 10 avril 2012

Créé par le 14 avr 2012 | Dans : Battre campagne

Discours de Jean-Pierre Chevènement au meeting de Besançon de François Hollande, mardi 10 avril 2012 dans Battre campagne Chevenement.fr Mer 11 Avr 2012 à 15:32

 
Seul le prononcé fait foi
 
 
J’ai souvent accompagné François Mitterrand en Franche Comté avant 1981, à Besançon et à Belfort bien sûr.

Franche Comté, terre pugnace, terre de labeur, terre d’inventivité. De ces qualités, François Mitterrand ne manquait pas. Mais elles ne font pas non plus défaut à François Hollande, à qui il a fallu beaucoup de volonté, beaucoup d’acharnement et beaucoup d’art aussi – je puis en témoigner – pour être en capacité de devenir le deuxième François de la Vème République. A une condition, c’est que vous vous mobilisiez et que vous ne perdiez pas un jour dans les onze qui nous séparent du premier tour, le 22 avril, pour convaincre les indécis que tout se joue là, entre les forces de l’Argent et l’invention démocratique.

1...34567...146

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY