Blog du Che

Articles archivés

Chiens de garde (mon commentaire du billet de J.P.Chevènement)

Créé par le 23 déc 2006 | Dans : a1-Abc d'une critique de gauche. Le billet de Xavier Dumoulin, Battre campagne, Blog du Che

http://www.chevenement.fr/Chiens-de-garde_a99.html 

Posté par Xavier DUMOULIN le 25/11/2006 02:27

Après les époux Aubrac en 2002, le soutien de Robert Chambeiron traduit la reconnaissance des plus hautes figures de la Résistance envers Jean Pierre Chevènement. C’est un signe important à l’adresse des plus jeunes générations comme la mienne. Peu de candidats pourraient faire état d’une telle renommée. Celle-ci n’est pas usurpée. La force de conviction, le courage, la sincérité et l’intelligence l’emportent toujours sur l’opportunisme et la démagogie. Résolument avec Chevènement dans la grande filiation des Jaurès et Mendes…pour préserver l’avenir et forcer le destin.

Le bon sens populaire (mon commentaire du billet de J.P.Chevènement)

Créé par le 23 déc 2006 | Dans : a1-Abc d'une critique de gauche. Le billet de Xavier Dumoulin, Blog du Che, Une autre mondialisation

 http://www.chevenement.fr/Le-bon-sens-populaire_a89.html

Posté par Xavier DUMOULIN le 17/11/2006 00:27

Belle démonstration qui lie l’économique et le social, la défense de l’emploi en France, la réorientation de l’Europe et la solidarité avec le peuple chinois (salaires, liberté syndicale) et l’ensemble des travailleurs des pays émergents.

Le Pen batard de l’establisment (mon commentaire du billet de J.P.Chevènement)

Créé par le 23 déc 2006 | Dans : a1-Abc d'une critique de gauche. Le billet de Xavier Dumoulin, Battre campagne, Blog du Che

 http://www.chevenement.fr/Le-Pen,-batard-de-l-Establishment_a86.html

Posté par Xavier DUMOULIN le 16/11/2006 20:42

Jean Pierre Chevènement a bien raison de dénoncer les faux semblant!
De ce point de vue Le Pen n’est pas le candidat hors système qu’il prétend être mais bien le faire valoir de l’Establisment pour lequel il roule!
Il faut reconquérir l’électorat ouvrier en utilisant les vrais arguments ; ceux de la dénonciation de la mondialisation libérale qui ont déjà porté leur fruit en Mai 2005.

Un bon accord

Créé par le 23 déc 2006 | Dans : a1-Abc d'une critique de gauche. Le billet de Xavier Dumoulin, Blog du Che, MRC-PS

http://www.chevenement.fr/Declaration-commune-PS-MRC-volet-politique-_a122.html 

L’art de la politique ce n’est pas de témoigner mais de faire avancer ses idées. Certes pas à n’importe quel prix. Les débats de la social-démocratie de la fin du 19° sur le ministérialisme (Jaurès défendait la participation à un gouvernement républicain) ou plus tard les choix d’un Mendes-France, démontrent les difficultés concrètes d’appréciation auxquelles ont pu se trouver confrontées les meilleurs esprits. Aujoud’hui Jean Pierre Chevènement (qui participa naguère aux gouvernements Mauroy,Fabius, Rocard et Jospin et démissionna pour refuser la parenthèse libérale, la guerre du Golfe et la partition de la République), a eu le courage de rejoindre Ségolène Royal sur la base d’un accord reprenant l’essentiel de son projet. Pour réorienter l’Europe vers la croissance et l’emploi et refonder la République il faut savoir choisir. Le projet libéral anti-social de Sarkozy place chaque force de gauche devant ses responsabilités.Posté par Xavier DUMOULIN le 10/12/2006 14:00 

Ségolène structurante (mon commentaire du billet de J.P.Chevènement)

Créé par le 23 déc 2006 | Dans : a1-Abc d'une critique de gauche. Le billet de Xavier Dumoulin, Blog du Che, Ségolène Royal

 http://www.chevenement.fr/Segolene-structurante_a135.html

Posté par Xavier DUMOULIN le 18/12/2006 22:32

Cette capacité à parler avec les personnes exclues de notre société, les travailleurs à bas salaires, les personnes sans emploi, les précaires, les non qualifiés, les mal logés, pouvons-nous la retrouver par notre seule volonté?
Aller vers les gens les plus modestes c’est presque une posture nouvelle pour la gauche qui avait fait son deuil d’un divorce durable avec les couches populaires.
Henri Rey (dans « La gauche et les classes populaires-histoire d’une mésentente » ) fait part de sa recherche auprès des électeurs des quartiers populaires. Il explique comment l’enfermement dans la gestion, la déception et les frustrations vis à vis des réformes qui ne se traduisent pas dans le quotidien, l’abandon du militantisme de terrain, l’autosatisfaction et l’arrogance creusent la distance avec la politique de la gauche. Aujoud’hui Ségolène Royal a le grand mérite de crever cet abcès.
Elle gagne en crédibilité en tenant des propos sincères sur la crise morale que nous traversons. Elle ne succombe pas au complexe de la séduction dans un monde égaré par les idées post-soixante huitardes. Ce courant a scellé l’alliance des libéraux et des libertariens et accouché l’ultra individualisme, lequel a généré en réaction le communautarisme.
Ségolène Royal se réfère à des valeurs fortes qu’elle peut prétendre incarner dans sa trajectoire et dans son action. C’est important pour la reconquête de l’électorat populaire de vouloir donner du sens à un projet. Et ce projet, il s’agit de le porter à la hauteur de notre ambition; celle d’un ordre juste qui fonde la France républicaine, cette communauté de citoyens libres et égaux. Alors faisons France comme nous y invitent Jean Pierre et Ségolène en chassant nos vieilles habitudes et en repartant d’un nouveau pied.

1...6061626364

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY