Blog du Che

Articles archivés

L’entretien avec Jean-Pierre Chevènement tel que vous auriez dû le lire dans Le Monde

Créé par le 17 jan 2007 | Dans : Blog du Che, Pour une autre Europe, Ségolène Royal

http://www.chevenement.fr/

Le Monde a publié dans son édition du 18 janvier 2007 un entretien avec Jean-Pierre Chevènement. Pour des raisons inconnues, Le Monde a publié une version non corrigée de l’entretien. Voici ci-dessous la version que vous auriez dû lire.

Le Monde : Comment justifiez-vous votre ralliement à Ségolène Royal, partisane de la Constitution européenne, alors que vous en étiez un de ses plus farouches détracteurs ?
Jean-Pierre Chevènement : Vous oubliez un événement très important : le peuple français a rejeté le projet de Constitution européenne, le 29 mai 2005 et Ségolène Royal entend respecter le verdict populaire en dépassant, en dynamique, le clivage du oui et du non. L’accord politique passé entre le MRC et le PS est à cet égard pleinement satisfaisant. Il affirme la priorité d’un redressement économique et social de la construction européenne et il écarte l’idée d’une nouvelle Constitution. Ségolène Royal a dit clairement que la Constitution était caduque et qu’il fallait « faire l’Europe par la preuve ». Elle a souligné à Porto, devant les socialistes européens, la nécessité de réformer les statuts de la BCE pour y inscrire le soutien à la croissance et à l’emploi.
Mais comment voyez-vous l’Europe repartir sous présidence allemande ?
Je souhaiterais qu’Angela Merkel ne se borne pas à prendre des contacts confidentiels mais qu’elle mette directement les peuples dans la confidence. La chancelière allemande, qui a rappelé qu’elle appartenait à la même famille politique que Nicolas Sarkozy, voudrait que la politique monétaire échappe à la politique. Selon elle, il suffirait de flexibiliser le marché du travail, de contenir la pression salariale et d’allonger la durée du travail pour pouvoir faire face à la mondialisation. Cette position ne tient pas compte de la position exprimée par le peuple français. On peut renégocier le texte des traités européens. Chaque gouvernement doit définir publiquement sa position. Mme Merkel a fixé ses deux principaux objectifs : la modification des règles de vote au Conseil et la taille de la Commission, bref la prise en compte de la démographie qui bien sûr avantage l’Allemagne. C’est normal. La France, quant à elle, souhaite une réorientation économique et sociale de la construction européenne, un gouvernement économique de la zone euro, la réforme des statuts de la Banque centrale, la lutte contre l’euro cher.

Lire la suite sur le blog de Jean Pierre Chevènement

Dans le carnet de campagne de Jean Pierre Chevènement : Refuser « la loi du mensonge triomphant »

Créé par le 15 jan 2007 | Dans : Blog du Che, Contre le candidat du capitalisme mondialisé

 

Refuser « la loi du mensonge triomphant »  de Jean Pierre Chevènement

 http://www.chevenement.fr/

La vraie campagne a commencé hier 14 janvier : un indice sûr : M. Sarkozy a commencé à dire tout le contraire de ce qu’il déclarait précédemment : « L’invasion de l’Irak était une faute ». Il incarne désormais « la République contre les communautarismes », etc.Bref une campagne électorale ordinaire où le mensonge cent fois répété par les médias tient lieu de feuille de route. Il me revient à l’esprit un mot de Jean Jaurès : « Le courage, c’est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire ».

Tous mes voeux, M. Sarkozy

Créé par le 14 jan 2007 | Dans : Blog du Che, Contre le candidat du capitalisme mondialisé

Carnet de Jean-Pierre Chevènement

 http://www.chevenement.fr/

« Je suis convaincu a déclaré M. Sarkozy, que je dois rassembler et apaiser ». Faut-il voir dans cette déclaration un début d’autocritique ? Car M. Sarkozy ne rassemble pas ; il divise. Il n’apaise pas. Il suscite les conflits.

Les émeutes urbaines de 2005 illustrent la faillite de sa méthode. M. Sarkozy a sciemment détruit la police de proximité dont la nécessité avait été reconnue, en premier, par Charles Pasqua dans la loi d’orientation et de programmation de la sécurité de janvier 1995 et que j’ai conçue et mise en œuvre à partir de 1999-2000 : une police territorialisée, avec des commissariats de secteur, du « bleu » dans les quartiers, une police citoyenne qui connaissait la population et était connue d’elle, une police à la fois préventive et répressive, agissant en partenariat avec les gardiens d’immeubles, les principaux de collège, les commerçants etc… dans le cadre de contrats locaux de sécurité, bref une police républicaine.

A Toulouse, où cette police de proximité avait rétabli le calme, en particulier dans le quartier du Mirail, M. Sarkozy a déclaré devant les caméras en février 2003 : « La police n’est pas là pour faire du social et pour jouer au foot avec les gamins des quartiers. Elle est là pour interpeller ».

Et il a révoqué le Directeur de la Sécurité Publique, le Commissaire Havrin, malgré les protestations du maire, M. Douste-Blazy.

On a vu le résultat : des interpellations à l’aveuglette, une tension croissante dans les quartiers, une recrudescence continue des agressions contre les personnes, l’explosion de la délinquance des mineurs, etc.

M. Sarkozy est dangereux. Il semble, d’après ses propos, qu’il commence à s’en rendre compte. Les Français l’ont compris, eux, depuis longtemps : ils lui donneront un repos mérité pour calmer son agitation et lui permettre plus de réflexion.

Ce sont les vœux que je forme pour Nicolas Sarkozy en 2007.



Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le Vendredi 12 Janvier 2007 à 10:58

L’Europe, le boeuf et la grenouille de Jean Pierre Chevènement

Créé par le 09 jan 2007 | Dans : Blog du Che, Pour une autre Europe

Cet article est publié sur le blog de jean Pierre Chevènement

http://www.chevenement.fr/L-Europe,-le-boeuf-et-la-grenouille_a158.html

 

Dans Le Monde du 5 janvier, M. Thomas Ferenczi suggère que l’Union européenne se dote d’une vision et d’une stratégie « Mer Noire ». « Cette mer, écrit M. Ferenczi, est devenue une mer européenne et le sera plus encore quand la Turquie et puis éventuellement l’Ukraine adhéreront à leur tour ». M. Ferenczi évoque la question de l’énergie et en particulier celle des voies de passage du pétrole et du gaz de la Caspienne. Cette question, on le sait, oppose la Russie et les Etats-Unis.

Lire la suite »

Hommage d’un citoyen ordinaire à Jean Pierre Chevènement

Créé par le 08 jan 2007 | Dans : a1-Abc d'une critique de gauche. Le billet de Xavier Dumoulin, Blog du Che, Le Che

Posté par Xavier DUMOULIN le 08/01/2007 22:22 (à propos d’une réflexion du Che sur les enjeux de l’élargissement de l’Europe)

C’est une belle démonstration qui pousse haut et loin le raisonnement. Merci de nourrir ce blog de vos analyses toujours audacieuses, Jean Pierre Chevènement. En suivant vos pensées et vos pas, on est assuré d’aller à l’essentiel. Et reconnaissons le volontiers, il nous arrive de dire beaucoup de bêtises en parlant à votre place. Pour ma part sur des questions aussi importantes que l’Europe, le monde arabe, la vision économique… mon esprit citoyen vous doit beaucoup et attend plus encore de vous pour l’avenir. Et n’oubliez pas Gramsci, vous qui êtes aussi « l’instituteur républicain ».

1...6263646566...68

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY