a-Fédérations MRC d’Aquitaine

Articles archivés

La conférence de Jean-Pierre Chevènement du 22 janvier 2013 à Bordeaux en ligne

Créé par le 26 jan 2014 | Dans : a-Fédérations MRC d'Aquitaine, Articles de fond

En lien ci-dessous l’enregistrement audio de l’intervention de Jean-Pierre Chevènement au sujet de son livre  » 1914-2014 – l’Europe sortie de l’histoire ? »

Cette conférence se déroulait mercredi dernier dans les salons de la librairie Mollat.

 

http://www.mollat.com/player.html?id=65170629CIMG0245crédits photographiques du blog citoyen, socialiste et républicain : échanges chaleureux entre les responsables du MRC et Jean-Pierre Chevènement

Autre lien avec les conférences Mollat

http://www.mollat.com/ecoutervoir/index.html#

Lire aussi

Pour AgoraVox, Jean-Pierre Chèvenement tacle Angela Merkel et BHL

université d’été du MRC

Créé par le 15 sept 2013 | Dans : a-Fédérations MRC d'Aquitaine

http://www.youtube.com/channel/UC8WkB180EZ-yGTwi0erKQUQ/videos

Dans Sud-Ouest du 8 mai 2013 : La décentralisation en débat

Créé par le 09 mai 2013 | Dans : a-Fédérations MRC d'Aquitaine

La
décentralisation en débat à la Maison de l’Isle

Marie-Françoise
Bechtel, ancienne directrice de l’Ena a donné une conférence à l’invitation du
MRC

Marie-Françoise Bechtel (au centre) a bien animé le débat|| Jacques Ferchaud
(Jacques Ferchaud)
1 sur 4
Marie-Françoise Bechtel (au centre) a bien animé le débat

Ce samedi Sylvie Schwarz, présidente de l’Association Citoyenne du canton de Guîtres porte parole départementale du MRC Mouvement républicain et citoyen en Gironde, et le 1er secrétaire Jean-Philippe Lefranc, ont reçu une invitée de marque pour une conférence-débat sur l’Acte III de la décentralisation à Saint-Denis-de-Pile. Marie-Françoise Bechtel, agrégée de philosophie,(ancienne prof de philo aulycée Max Linder, condisciple de François Hollande à l’ENA promotion Voltaire avec Ségolène Royal), ancienne directrice de l’ ENA, aujourd’hui députée vice-présidente de la Commission des lois, 1ere vice-présidente du MRC de JP Chevènement a abordé deux grands sujets: quels seront les changements liés à la décentralisation dans l’organisation du territoire, communal et départemental ?
Que deviendront les « régions » en France et en Europe à l’heure des grandes métropoles ? Plusieurs responsables politiques de gauche (Parti de gauche, PS, PCF, PRG, E.E.L.V) faisaient ont fait partie des 45 personnes présentes, à l’invitation du maire Alain Marois, hôte des lieux.

Hugo Chavez a su rendre au peuple vénézuélien sa dignité

Créé par le 14 mar 2013 | Dans : a-Fédérations MRC d'Aquitaine, Amérique Latine

Communiqué de Marie-Françoise Bechtel, 1ere-vice présidente du MRC chargée des relations européennes et internationales, Députée de l’Aisne, mercredi 6 mars 2013.

Le Mouvement Républicain et Citoyen rend hommage à Hugo Chavez qui a su comprendre les aspirations populaires et fonder sur celles-ci la politique de l’État vénézuélien. Cette alchimie entre un dirigeant élu et tout un peuple se nomme, n’en déplaise à quelques bonnes âmes, la démocratie, au sens premier du terme. Hugo Chavez a su rendre à ce peuple sa dignité par le progrès social et par l’affirmation de son indépendance face aux puissants. Dans une époque de l’histoire où trop souvent les États renoncent à leur souveraineté devant les prétendues lois mondiales de l’économie, version contemporaine de la loi du plus fort, il a su montrer combien la volonté politique avait encore de ressources. Il mérite à cet égard d’être salué par tous les républicains. 

Tribune de Ladislas Polski, Secrétaire national à la santé, Conseiller régional PACA, parue dans l’Humanité, vendredi 15 février 2013.

Créé par le 17 fév 2013 | Dans : a-Fédérations MRC d'Aquitaine, Santé-social-logement

Du souffle pour la santé!

 

Tribune de Ladislas Polski, Secrétaire national à la santé, Conseiller régional PACA, parue dans l’Humanité, vendredi 15 février 2013.

Du souffle pour la santé!
Après des années d’attaques en règle contre notre système de santé, en particulier contre l’hôpital public, et de remise en cause de notre système de protection sociale solidaire, on ne peut que s’en féliciter : le Premier Ministre vient de réaffirmer lors de la présentation de sa stratégie nationale de santé, comme l’avait fait le Président de la République à l’occasion de congrès de la Mutualité française, l’attachement de la République à l’héritage du programme du Conseil national de la Résistance et au principe d’une prise en charge égalitaire et solidaire de la maladie. Au-delà des mots, qui ont leur importance, quelques actes forts sont intervenus dès les premiers mois d’exercice du gouvernement, notamment en direction de l’hôpital public : l’arrêt de la convergence tarifaire public-privé et le dégel des enveloppes financières relatives aux missions de service public feront du bien à l’hôpital. 

En effet, la mise en application de la tarification à l’activité et la volonté excessive de « décloisonnement » entre les secteurs public et privé d’hospitalisation inscrite dans la loi HPST de 2009 avaient affaibli l’hôpital dans son rôle de pilier du système de santé. 

Le pacte territoires-santé dévoilé par Marisol Touraine contient aussi des mesures importantes susceptibles d’apporter des réponses aux inégalités géographiques d’accès aux soins, ainsi la création des postes de praticiens territoriaux de médecine générale prévus par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 ou le renforcement des liens entre la médecine ambulatoire et l’hôpital.

 

On peut cependant regretter que l’occasion, provoquée par le gouvernement, d’un grand débat sur la question des dépassements d’honoraires n’ait produit qu’une réponse partielle à ce problème grave auquel sont confrontés nos concitoyens et qui entraîne le renoncement aux soins d’un nombre croissant d’entre eux. Il ne faut pas exclure pour l’avenir le recours à la loi sur ce sujet dont on voit bien qu’il ne peut pas être appréhendé uniquement dans le cadre de la négociation entre syndicats de médecins, assurance maladie et complémentaires. Le lancement par le Premier ministre d’une stratégie nationale de santé, et la préparation d’une loi de santé publique qui doit être votée l’an prochain doivent être l’occasion de débattre des immenses défis qui s’imposent à notre système de santé : le combat contre les inégalités sociales en santé, le financement de l’hôpital public pour lequel la tarification à la seule activité doit être dépassée, la poursuite d’une politique imaginative d’incitation à l’implantation des professionnels de santé sur les territoires, l’approfondissement de la notion de médecine de parcours, l’accompagnement de la dépendance mais aussi l’appréhension du secteur de la santé, grâce à la recherche et à l’innovation, comme un enjeu de développement économique et humain et pas seulement comme une charge. 

Les questions relatives au financement et à l’organisation de notre système de santé peuvent apparaître techniques, mais elles sont éminemment politiques: la gauche au pouvoir a la responsabilité de réparer, comme elle a commencé à le faire, les coups de canifs portés contre le système de santé sous la présidence de Nicolas Sarkozy. 

Au-delà, il nous faut trouver les moyens du redressement de notre pays afin que la création de nouvelles richesses permette de pérenniser le financement de notre modèle social, pilier du pacte républicain, et de garantir l’accès de tous à la prévention et aux soins d’excellence que sauront développer la recherche et la médecine de demain.

123456...25

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY