a-Fédérations MRC d’Aquitaine

Articles archivés

« Je prends mes responsabilités, j’adhère au MRC »

Créé par le 11 déc 2012 | Dans : a-Fédérations MRC d'Aquitaine

Tract "Je prends mes responsabilités, j'adhère au MRC"

Gouvernement / Mittal: l’État peut

Créé par le 05 déc 2012 | Dans : a-Fédérations MRC d'Aquitaine

Sam 1 Déc 2012 à 18:07

Communiqué de presse de Jean-Luc Laurent, président du Mouvement Républicain et Citoyen, député du Val-de-Marne, samedi 1er décembre 2012.    

      Le Premier ministre a annoncé le résultat de la négociation entre l’Etat et l’entreprise Arcelor-Mittal: 150 millions d’investissements, pas de plan social et un projet de conversion des hauts-fourneaux sous pilotage public              Les salariés et leurs syndicats restent très prudents, et ont raison de l’être, face à une entreprise déloyale et des pouvoirs publics qui n’ont pas été à la hauteur dans le passé.              Une discussion doit être rapidement ouverte avec les représentants syndicaux des salariés sur les résultats de cette négociation.       
       Avec l’action de Jean-Marc Ayrault, d’Arnaud Montebourg et l’intervention du Président de la République cette semaine, la gauche a prouvé que l’Etat pouvait, à condition de le vouloir. La fermeté paie et permet de défendre un bassin d’emploi, une région industrielle et l’intérêt national.      

       Puisque la nationalisation, que le MRC a soutenu, est écartée en raison des engagements pris pour Florange et des garanties pour les autres sites (Dunkerque et Fos), l’Etat doit conserver la possibilité de nationaliser si ces engagements devaient connaître le sort de ceux pris par le passé pour le site de Gandrange.

La Palestine à l’ONU, une victoire pour aller plus loin

Créé par le 01 déc 2012 | Dans : a-Fédérations MRC d'Aquitaine, Monde arabe, Proche et Moyen-Orient

 

Communiqué de Christian Hutin, Vice-président du Mouvement Républicain et Citoyen et député du Nord, vendredi 30 novembre 2012.

L’assemblée générale de l’ONU a voté hier soir à une majorité écrasante, la reconnaissance de la Palestine comme Etat observateur. Nous devons nous en féliciter, ce n’est que justice. C’est aussi un progrès en particulier au niveau juridique puisque désormais la Palestine sera de droit membre de toutes les agences et organisation de l’ONU. Ce point est important mais nous savons aussi qu’il n’est pas suffisant.

Sur le terrain, la colonisation se poursuit et met en danger la perspective de la seule solution politique viable: celle de deux Etats souverains vivant en paix et côte à côte.

La France a donc un rôle majeur à jouer dans cette partie. Nous savons tous que le règlement du conflit israélo-palestinien reste la clef d’un Proche-Orient et d’un bassin méditerranéen apaisés. Les intérêts de la France y sont directement engagés et notre diplomatie doit tout mettre en œuvre pour parvenir à la relance d’un véritable « processus de paix ».

Celui issu d’Oslo est mort en réalité depuis l’assassinat d’Itzak Rabin et la démarche de Mahmoud Abbas est probablement l’une des dernières possibilités de sortir d’une crise qui n’a que trop duré et dont les conséquences peuvent être dramatiques.

Vendredi 30 Novembre 2012

ONU : la France doit apporter son soutien à la demande d’adhésion de la Palestine

Créé par le 27 nov 2012 | Dans : a-Fédérations MRC d'Aquitaine, Monde arabe, Proche et Moyen-Orient

Communiqué de presse de Jean-Luc Laurent, président du Mouvement Républicain et Citoyen, lundi 26 novembre 2012.

Le 29 novembre prochain, L’Assemblée Générale de l’ONU devra se prononcer sur la demande d’admission de la Palestine comme
            « État observateur ». Ce vote, qui aura lieu soixante-cinq ans après la résolution 181 qui prévoyait l’établissement de deux États, met en jeu la reconnaissance de l’État palestinien par la communauté internationale. Il intervient également dans un contexte de tensions extrêmes comme l’illustre la situation à Gaza. Face à une telle décision, la France doit faire entendre sa voix. Elle doit prendre ses responsabilités et apporter son soutien à cette démarche pacifique qui procède du plus élémentaire respect du droit international. En votant « oui » à l’admission de l’État de Palestine à l’ONU, comme elle a voté pour son admission à l’UNESCO,  la France apportera son concours à un dialogue entre Israël et la Palestine fondé sur le droit et en faveur de la paix, seule voie possible pour sortir de l’impasse et garantir, enfin, la sécurité des deux États.

26/11/2012

Les militants ont défini l’orientation du Mouvement républicain et citoyen lors de leur congrès national des 15 et 16 décembre derniers

Créé par le 25 nov 2012 | Dans : a-Fédérations MRC d'Aquitaine

Les militants  ont défini l'orientation du Mouvement républicain et citoyen lors de leur congrès national des 15 et 16 décembre derniers dans a-Fédérations MRC d'Aquitaine 001-300x225

 

Les délégués au congrès régional d’Aquitaine à Saint-Symphorien

Le congrès du MRC vient de se tenir samedi et dimanche dernier au Tapis rouge (10° arrondissement de Paris). Les 306 délégués des fédérations et des comités départementaux ont adopté une ligne politique largement discutée et enrichie. Présentée par Patrick Quinqueton en séance plénière dimanche matin, cette motion affirme la place du MRC comme boussole républicaine pour la gauche et pour la France.

Elle précise l’origine du projet politique du mouvement à partir des grands repères qui jalonnent les dernières décennies (notamment parenthèse libérale, guerre du Golfe, Maastricht, campagne de 2002, référendum sur le TC, élections présidentielles de 2007 et 2012).

Le MRC affiche ainsi toute la pertinence de son logiciel républicain autour de six axes majeurs :

-L’Europe ne peut se construire qu’en s’appuyant sur des peuples souverains;

- Le peuple français peut se rassembler autour de l’intérêt général;

-L’Etat républicain est le garant de l’égalité des citoyens;

- L’industrie est la base de notre richesse collective;

- Notre pays a besoin de recherche, c’est à dire de science et de rationalité;

- L’école de la République est le socle de la France de demain.

Pour accomplir son projet, la gauche a besoin d’une refondation républicaine à laquelle le MRC peut apporter une contribution décisive au travers de sa capacité d’analyse et d’action. Le MRC veut participer au mouvement des idées, être présent dans la vie économique et sociale, avoir une audience internationale, être actif au Parlement au travers de ses quatre parlementaires, élargir le champ de ses interventions (santé, protection sociale), promouvoir et former de nouvelles générations de militants, faire connaître ses idées dans les partis de gauche et préparer les échéances à venir.

 La motion conclut ainsi : « Notre boussole est la République. Notre rôle ne consiste pas à réciter un bréviaire républicain mais de faire avancer par la pertinence de nos analyses la conscience de la gauche et du pays tout entier. Tâche exigeante. mais c’est seulement si nous nous en montrons capables que nous pourrons être nous-mêmes la boussole républicaine de la gauche et de la France. »

Alliés (et non ralliés), les citoyens du mouvement républicain soutiennent ainsi la majorité présidentielle « les yeux ouverts ».

Xavier DUMOULIN

Président du MRC des Landes et des Pyrénées Atlantiques, secrétaire de l’Union régionale Aquitaine du MRC

1...56789...25

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY