Le Che

Articles archivés

Le cofondateur du PS en 1971 démissionne de la mairie de Belfort.

Créé par le 19 juin 2007 | Dans : Elections, Le Che

Pour Libé : Chevènement battu et abattu

Par Pascal VIROT

QUOTIDIEN LIBERATION : mardi 19 juin 2007

La fin d’une époque, l’épilogue d’un long parcours ? En remettant hier sa démission de maire de Belfort, Jean-Pierre Chevènement s’apprête à clore un chapitre de l’histoire socialiste. Sèchement battu dimanche (il ne recueille que 45,5 % des voix) alors qu’il tentait de récupérer sa circonscription de Belfort perdue il y a cinq ans, le «Che», plusieurs fois ministre depuis 1981, a décidé de se mettre en retrait. Le «miraculé de la République» n’a pas été celui des urnes, mais entend bel et bien, du haut de son expérience, contribuer à la rénovation de la gauche.

Cofondateur du PS au congrès d’Epinay, en 1971, au côté de François Mitterrand, il nourrira la ligne «de gauche» prônée par le futur chef de l’Etat. Ainsi, en 1972, il rédige le programme du PS, le fameux «Changer la vie». L’année suivante, il gagne la circonscription de Belfort et prend la mairie en 1983. Au PS, son parcours sera fait d’incessantes séparations et de retrouvailles avec Mitterrand. Dès la présidentielle de 1981, Chevènement inaugure une longue série de postes ministériels régulièrement quittés pour cause de démission : en 1983, au moment du tournant de la rigueur (avec le célèbre : «Un ministre, ça ferme sa gueule, si ça veut l’ouvrir, ça démissionne» ), en 1990, en désaccord avec la guerre du Golfe, et en 2000, en raison de divergences sur la Corse.

Dès 1993, il s’éloigne du PS, voulant garder une ligne «républicaine» et souverainiste, ce qui le conduit à créer le MDC (Mouvement des citoyens), puis le MRC (Mouvement républicain et citoyen). C’est tout naturellement qu’il entend incarner cette tradition socialiste lors de la présidentielle de 2002. Ses déclarations assassines contre son ex-Premier ministre lui sont reprochées par les socialistes, qui l’accusent d’avoir fait chuter Jospin dès le premier tour.

Chevènement commence alors une vie de nomade de la politique, ne se ressaisissant qu’en 2006 lorsque Ségolène Royal fait appel à lui. Chevènement, 68 ans, jouera franc jeu et s’impliquera avec force dans la campagne de la socialiste. Vainement, donc.

Ce fut pour moi un honneur et une joie de servir le Territoire de Belfort

Créé par le 18 juin 2007 | Dans : Blog du Che, Le Che

   18 Juin 2007

Communiqué de Jean-Pierre Chevènement, lundi 18 juin 2007

La confiance des électeurs de la deuxième circonscription du Territoire de Belfort m’ayant fait défaut, j’ai remis ce soir ma démission de maire de Belfort à Monsieur Le Préfet, représentant de l’Etat dans notre département.Je remercie toutes celles et tous ceux qui m’ont accordé leur soutien depuis 1973. Ce que nous avons fait ensemble restera. J’en exprime à tous ma profonde gratitude.Ce fut pour moi un honneur et une joie de servir le Territoire de Belfort.

Je resterai présent ici. L’avenir de Belfort et du Territoire de Belfort se fera avec ceux qui m’ont soutenu loyalement, sur la base d’un rassemblement sans sectarisme autour des valeurs républicaines qui ont donné sens à notre action.

Un vrai député : le 17 juin, votez Chevènement ! Un choix décisif !

Créé par le 12 juin 2007 | Dans : Blog du Che, Elections, Le Che, Non classé

Le 17 juin, votez Chevènement ! Un choix décisif !

Pour le second tour, Jean-Pierre Chevènement est soutenu par le MRC, le PS, le PRG et le PCF.

Le 17 juin, votez Chevènement ! Un choix décisif !

Près de 40 % d’abstentions dans le Territoire de Belfort. La droite sera-t-elle bientôt maîtresse de notre département ?
Il est temps de se ressaisir : toutes les femmes et les hommes de progrès doivent se rassembler autour de Jean-Pierre Chevènement.

Tous ceux qui se sont abstenus au premier tour doivent donner le coup de rein nécessaire au deuxième tour. Le Territoire de Belfort a toujours su étonner par sa résistance. Si vous vous reprenez, la victoire reste possible !
Vous tenez l’avenir du Territoire de Belfort entre vos mains !

Le député est l’homme politique que vous choisissez pour porter vos aspirations au Parlement et, à tous les niveaux, les projets essentiels au développement de notre département. Le Parlement reste le lieu où se définissent les grandes orientations qui déterminent la politique du pays. Le Territoire de Belfort a aussi besoin d’un parlementaire influent et efficace pour intervenir sur les dossiers essentiels.

Dimanche 17 juin : ou bien vous reconduirez un député fantôme. Celui-ci se flatte lui-même d’être très peu présent au Parlement. Il n’est pas plus présent dans l’élaboration et le portage des dossiers départementaux. Il ne vous défend pas.

Ou bien vous élirez un vrai député capable à la fois de faire avancer les grands dossiers du Territoire de Belfort et de vous représenter réellement au Parlement, proche de vos aspirations et capable de les traduire en actions.

Jean-Pierre Chevènement a cette capacité, car il est un homme politique connu au plan national, écouté et respecté pour la clarté et la continuité de ses choix. Il n’a jamais séparé son combat pour la justice sociale, l’exigence républicaine et le souci de la France.

Les intérêts légitimes du Territoire de Belfort ont été son plus constant souci:
• TGV,
• sauvetage de l’Alstom,
• diversification économique,
• développement de l’intercommunalité,
• modernisation de l’hôpital de Belfort-Montbéliard,
• rénovation urbaine,
• développement de l’université et de la recherche,
• essor de la vie culturelle et sportive, etc.
Rien de tout cela ne se serait fait sans lui.

Pour poursuivre sa tâche à votre service, il a besoin de votre confiance.

La croissance, l’emploi, la revalorisation des salaires et des pensions,mais aussi l’éducation, la sécurité seront au coeur de ses priorités. Il agira pour rechercher des solutions concrètes à vos problèmes et défendre vos intérêts : vigilance sur l’avenir d’Alstom, de Peugeot, des sous-traitants de l’automobile, soutien au logement, au bâtiment, à l’artisanat, à l’activité commerciale, au développement scolaire et universitaire, suivi attentif des dossiers des communes rurales, prise en charge des personnes âgées, mise en valeur de notre environnement naturel…

Avec Jean-Pierre Chevènement, vous avez l’assurance de pouvoir faire entendre votre voix haut et fort. Votre sursaut est vital pour la République et pour le Territoire de Belfort.

Le Territoire de Belfort a besoin d’être porté par une dynamique de projets !

Créé par le 11 juin 2007 | Dans : Blog du Che, Elections, Le Che

Lettre de Jean-Pierre Chevènement aux électeurs du Territoire de Belfort, 11 juin 2007.


Chères concitoyennes, chers concitoyens,Je vous parle avec franchise : au premier tour de l’élection législative, la déferlante de la droite UMP et une candidature PS dissidente m’ont mis en ballotage difficile. Notre département risque de basculer le 17 juin dans une profonde régression. C’est grave !Si vous deviez élire le député sortant, M. Zumkeller, vous ne pouvez ignorer qu’il n’est qu’un député fantôme. Il se flatte lui-même d’être très peu présent au Parlement. Il est également absent de tous les grands dossiers du Territoire de Belfort, qu’il n’a jamais fait avancer d’un pouce ! Il vote systématiquement tous les projets qu’on lui présente. C’est le parfait « godillot ». Demain, vous regretteriez amèrement de lui avoir fait confiance, quand se creusera encore l’abîme des inégalités et que se multiplieront les fermetures de classes, de bureaux de poste et de gendarmerie rendues inévitables par le projet de ne remplacer qu’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.Pas davantage, vous ne pouvez ignorer que si vous deviez élire M. Zumkeller, vous offririez aussi Belfort et le département à une droite arrogante et dure. Je ne serais plus là pour vous protéger et veiller au progrès du Territoire.

Il est temps de vous ressaisir ! Mobilisez-vous ! Car vous avez encore, si vous le voulez, un autre choix : élire un vrai député, un républicain capable de faire entendre une voix forte au Parlement en faveur de la justice sociale et, en même temps, de faire avancer à tous les niveaux les grands projets qui conditionnent les progrès de notre département (avenir de nos entreprises, diversification économique, TGV, site médian, rénovation urbaine, formation et développement universitaire, avenir des personnes âgées et handicapées, logement social, environnement). Rien de tout cela n’est jamais acquis. Le Territoire de Belfort a besoin d’être porté par une dynamique de projets, impulsée par un parlementaire influent et efficace.

Réfléchissez pendant qu’il en est temps : nous avons fait un long chemin ensemble. C’est parce que je reste le meilleur garant de votre avenir que je vous demande plus que votre confiance : un sursaut décisif pour la République et pour le Territoire de Belfort !


 

Lundi 11 Juin 2007

Jean-Pierre Chevènement


 

Jean-Pierre Chevènement obtient 26,03% au premier tour des élections législatives

Créé par le 10 juin 2007 | Dans : Blog du Che, Elections, Le Che

  10 Juin 2007

Il a obtenu 7467 voix au premier tour, alors que l’abstention a atteint 38% des inscrits. Il sera opposé au second tour au député sortant Michel Zumkeller qui a obtenu 43% des voix (12380 voix).

Les résultats complets du premier tour des élections législatives dans la seconde circonscription du Territoire de Belfort sont disponibles sur le site du Ministère de l’Intérieur

1...2829303132...37

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY