Le Che

Articles archivés

Ce fut pour moi un honneur et une joie de servir le Territoire de Belfort

Créé par le 18 juin 2007 | Dans : Blog du Che, Le Che

   18 Juin 2007

Communiqué de Jean-Pierre Chevènement, lundi 18 juin 2007

La confiance des électeurs de la deuxième circonscription du Territoire de Belfort m’ayant fait défaut, j’ai remis ce soir ma démission de maire de Belfort à Monsieur Le Préfet, représentant de l’Etat dans notre département.Je remercie toutes celles et tous ceux qui m’ont accordé leur soutien depuis 1973. Ce que nous avons fait ensemble restera. J’en exprime à tous ma profonde gratitude.Ce fut pour moi un honneur et une joie de servir le Territoire de Belfort.

Je resterai présent ici. L’avenir de Belfort et du Territoire de Belfort se fera avec ceux qui m’ont soutenu loyalement, sur la base d’un rassemblement sans sectarisme autour des valeurs républicaines qui ont donné sens à notre action.

Un vrai député : le 17 juin, votez Chevènement ! Un choix décisif !

Créé par le 12 juin 2007 | Dans : Blog du Che, Elections, Le Che, Non classé

Le 17 juin, votez Chevènement ! Un choix décisif !

Pour le second tour, Jean-Pierre Chevènement est soutenu par le MRC, le PS, le PRG et le PCF.

Le 17 juin, votez Chevènement ! Un choix décisif !

Près de 40 % d’abstentions dans le Territoire de Belfort. La droite sera-t-elle bientôt maîtresse de notre département ?
Il est temps de se ressaisir : toutes les femmes et les hommes de progrès doivent se rassembler autour de Jean-Pierre Chevènement.

Tous ceux qui se sont abstenus au premier tour doivent donner le coup de rein nécessaire au deuxième tour. Le Territoire de Belfort a toujours su étonner par sa résistance. Si vous vous reprenez, la victoire reste possible !
Vous tenez l’avenir du Territoire de Belfort entre vos mains !

Le député est l’homme politique que vous choisissez pour porter vos aspirations au Parlement et, à tous les niveaux, les projets essentiels au développement de notre département. Le Parlement reste le lieu où se définissent les grandes orientations qui déterminent la politique du pays. Le Territoire de Belfort a aussi besoin d’un parlementaire influent et efficace pour intervenir sur les dossiers essentiels.

Dimanche 17 juin : ou bien vous reconduirez un député fantôme. Celui-ci se flatte lui-même d’être très peu présent au Parlement. Il n’est pas plus présent dans l’élaboration et le portage des dossiers départementaux. Il ne vous défend pas.

Ou bien vous élirez un vrai député capable à la fois de faire avancer les grands dossiers du Territoire de Belfort et de vous représenter réellement au Parlement, proche de vos aspirations et capable de les traduire en actions.

Jean-Pierre Chevènement a cette capacité, car il est un homme politique connu au plan national, écouté et respecté pour la clarté et la continuité de ses choix. Il n’a jamais séparé son combat pour la justice sociale, l’exigence républicaine et le souci de la France.

Les intérêts légitimes du Territoire de Belfort ont été son plus constant souci:
• TGV,
• sauvetage de l’Alstom,
• diversification économique,
• développement de l’intercommunalité,
• modernisation de l’hôpital de Belfort-Montbéliard,
• rénovation urbaine,
• développement de l’université et de la recherche,
• essor de la vie culturelle et sportive, etc.
Rien de tout cela ne se serait fait sans lui.

Pour poursuivre sa tâche à votre service, il a besoin de votre confiance.

La croissance, l’emploi, la revalorisation des salaires et des pensions,mais aussi l’éducation, la sécurité seront au coeur de ses priorités. Il agira pour rechercher des solutions concrètes à vos problèmes et défendre vos intérêts : vigilance sur l’avenir d’Alstom, de Peugeot, des sous-traitants de l’automobile, soutien au logement, au bâtiment, à l’artisanat, à l’activité commerciale, au développement scolaire et universitaire, suivi attentif des dossiers des communes rurales, prise en charge des personnes âgées, mise en valeur de notre environnement naturel…

Avec Jean-Pierre Chevènement, vous avez l’assurance de pouvoir faire entendre votre voix haut et fort. Votre sursaut est vital pour la République et pour le Territoire de Belfort.

Le Territoire de Belfort a besoin d’être porté par une dynamique de projets !

Créé par le 11 juin 2007 | Dans : Blog du Che, Elections, Le Che

Lettre de Jean-Pierre Chevènement aux électeurs du Territoire de Belfort, 11 juin 2007.


Chères concitoyennes, chers concitoyens,Je vous parle avec franchise : au premier tour de l’élection législative, la déferlante de la droite UMP et une candidature PS dissidente m’ont mis en ballotage difficile. Notre département risque de basculer le 17 juin dans une profonde régression. C’est grave !Si vous deviez élire le député sortant, M. Zumkeller, vous ne pouvez ignorer qu’il n’est qu’un député fantôme. Il se flatte lui-même d’être très peu présent au Parlement. Il est également absent de tous les grands dossiers du Territoire de Belfort, qu’il n’a jamais fait avancer d’un pouce ! Il vote systématiquement tous les projets qu’on lui présente. C’est le parfait « godillot ». Demain, vous regretteriez amèrement de lui avoir fait confiance, quand se creusera encore l’abîme des inégalités et que se multiplieront les fermetures de classes, de bureaux de poste et de gendarmerie rendues inévitables par le projet de ne remplacer qu’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.Pas davantage, vous ne pouvez ignorer que si vous deviez élire M. Zumkeller, vous offririez aussi Belfort et le département à une droite arrogante et dure. Je ne serais plus là pour vous protéger et veiller au progrès du Territoire.

Il est temps de vous ressaisir ! Mobilisez-vous ! Car vous avez encore, si vous le voulez, un autre choix : élire un vrai député, un républicain capable de faire entendre une voix forte au Parlement en faveur de la justice sociale et, en même temps, de faire avancer à tous les niveaux les grands projets qui conditionnent les progrès de notre département (avenir de nos entreprises, diversification économique, TGV, site médian, rénovation urbaine, formation et développement universitaire, avenir des personnes âgées et handicapées, logement social, environnement). Rien de tout cela n’est jamais acquis. Le Territoire de Belfort a besoin d’être porté par une dynamique de projets, impulsée par un parlementaire influent et efficace.

Réfléchissez pendant qu’il en est temps : nous avons fait un long chemin ensemble. C’est parce que je reste le meilleur garant de votre avenir que je vous demande plus que votre confiance : un sursaut décisif pour la République et pour le Territoire de Belfort !


 

Lundi 11 Juin 2007

Jean-Pierre Chevènement


 

Jean-Pierre Chevènement obtient 26,03% au premier tour des élections législatives

Créé par le 10 juin 2007 | Dans : Blog du Che, Elections, Le Che

  10 Juin 2007

Il a obtenu 7467 voix au premier tour, alors que l’abstention a atteint 38% des inscrits. Il sera opposé au second tour au député sortant Michel Zumkeller qui a obtenu 43% des voix (12380 voix).

Les résultats complets du premier tour des élections législatives dans la seconde circonscription du Territoire de Belfort sont disponibles sur le site du Ministère de l’Intérieur

Le «Che» à la reconquête de son mandat de député

Créé par le 10 juin 2007 | Dans : Elections, Le Che

Battu en 2002, Jean-Pierre Chevènement cherche à récupérer le siège qu’il occupait depuis 1973. Un combat difficile: dans la 2e circonscription du Territoire de Belfort, Nicolas Sarkozy a nettement devancé Ségolène Royal au second tour de l’élection présidentielle.

Par Thomas Calinon, envoyé spécial à Belfort

LIBERATION.FR : samedi 9 juin 2007

Le «Che» est en campagne. Dans le Territoire de Belfort, Jean-Pierre Chevènement bataille pour reconquérir la deuxième circonscription, perdue en 2002.

Depuis 1973, le maire de Belfort et président d’honneur du MRC a conquis ce siège de député à huit reprises. La neuvième tentative, dans la foulée d’une candidature à l’élection présidentielle qui le vit recueillir 5,33 % des suffrages au premier tour, s’est soldée par un échec cuisant: victoire du jeune candidat de droite, Michel Zumkeller, avec presque huit points d’écart.

Au premier tour, le socialiste Yves Ackermann, qui a depuis ravi la présidence du conseil général au MRC, talonnait JPC. «En 2002, j’avais été battu par la conjonction de la droite et du PS, dit Chevènement. Cette fois, la situation me semble un peu moins compliquée». Voire…

Au deuxième tour de l’élection présidentielle, Nicolas Sarkozy a nettement devancé Ségolène Royal dans la circonscription (52,99 %) ainsi qu’à Belfort (51,14 %). Pour Jean-Pierre Chevènement, qui s’est fortement impliqué dans la campagne de la candidate socialiste, il faut y voir la raison de son nouveau tour de piste aux législatives: «Si Ségolène Royal l’avait emporté, si la gauche avait été majoritaire localement, je ne me serais pas représenté. La situation me paraissait difficile et je suis le seul à avoir l’abattage pour battre le député sortant. Tout le monde a considéré que je devais y aller par devoir».

Officiellement soutenu par le PS, le voilà donc reparti à sillonner les quarante-deux communes de la circonscription, dont Belfort ne représente qu’un petit tiers. S’il est élu, ses dossiers prioritaires seront «l’industrie automobile et la sous-traitance», en mauvaise passe, «la poursuite de la diversification économique du Territoire de Belfort et l’urbanisme». Et en cas de défaite? «Si j’étais désavoué une seconde fois, j’en tirerais les conséquences. Ça veut dire que je ne me représenterais certainement pas à la mairie en 2008.»

Le tract de Michel Zumkeller en mains, Jean-Pierre Chevènement raille le bilan du député sortant, qui mentionne entre autres «la réhabilitation» d’une mairie et «l’aide à l’achat d’un logiciel» pour un centre culturel: «C’est un député qui a un tout petit bout de la réserve parlementaire et qui résume son bilan aux quelques sous qui lui sont consentis. Ce n’est pas ce que j’appelle un parlementaire. Ça, c’est même pas l’assistante sociale!»

Zumkeller est selon lui un «député de proximité», ce qui n’a rien de noble dans la bouche de l’ancien ministre de l’Intérieur. Mais l’intéressé revendique l’expression. «Je ne sais pas faire de la politique autrement qu’en étant à côté des gens, affirme Michel Zumkeller, membre du Parti radical associé à l’UMP. C’est un vrai choix politique qu’ont à faire les électeurs. D’un côté, Chevènement, qui pense qu’il faut être à Paris pour peser et se vante d’avoir un carnet d’adresses long comme le bras, de l’autre un député qui est sur le terrain, qui écoute les gens et leur apporte des réponses.»

Le député sortant a «du respect pour Chevènement». Il ne dit donc pas «que c’est l’homme du passé», mais plutôt «qu’il n’incarne plus l’avenir du Territoire de Belfort». Cette élection, il la «sent bien», et pas seulement parce que «vu comment les affiches de Chevènement sont collées, il n’y a plus grand monde au MRC»: «La gauche est divisée et ils vont avoir du mal à recoller les morceaux entre les deux tours».

Comme en 2002, Jean-Pierre Chevènement est en effet attaqué sur sa gauche. Cette année, c’est l’avocat socialiste Alain Dreyfus-Schmidt qui s’y colle. Le PS local, qui a longtemps refusé l’accord national réservant la circonscription à un candidat MRC, ayant finalement jeté l’éponge, «ADS» tente sa chance en solo.

«Il est hors de question de faire allégeance à Chevènement. Si on ne le pousse pas, il n’y a aucune raison qu’il s’en aille», affirme le candidat. Sa dissidence lui vaut d’être désormais exclu du PS. Son score est la grande inconnue du scrutin. «ADS» n’a pas de mandat, mais son nom parle aux Belfortains: son grand-père, Pierre, fut député et maire de la ville; son père, Michel, est sénateur socialiste du Territoire de Belfort depuis 1980.

En plus, «il est soutenu en sous-mains par certains élus PS», note Jean-Pierre Chevènement. Le meilleur ennemi de JPC, Raymond Forni (PS), président du conseil régional de Franche-Comté, est ainsi membre du «comité de soutien des élus socialistes contre l’exclusion du PS d’Alain Dreyfus-Schmidt». «Les militants souhaitaient une candidature socialiste, mais ça ne s’est pas fait à cause de manoeuvres au niveau de la fédé de Belfort, commente Forni. J’apprécie la démarche d’Alain Dreyfus-Schmidt qui porte notre bannière face à quelqu’un qui nous a trahi trois fois.» A ce niveau-là, c’est un peu plus qu’un soutien «en sous-main».

1...2829303132...36

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY