Le Che

Articles archivés

Chevènement dans le mode spirituel et spiritueux sur la « fée verte » Eva Joly

Créé par le 25 nov 2011 | Dans : Battre campagne, Blog du Che, Le Che, Projet politique

Dépêche AFP, jeudi 24 novembre

Jean-Pierre Chevènement, candidat à la présidentielle, a ironisé jeudi sur les relations compliquées entre les prétendants socialiste et écologiste, François Hollande et la « fée verte » Eva Joly.

« Je souhaiterais que la fée verte continue d’inspirer Verlaine et pas François Hollande », a dit M. Chevènement à la presse à Toulouse.
Il faisait référence à l’absinthe, aussi appelée « fée verte », dans laquelle de grands artistes comme le poète Paul Verlaine cherchaient l’inspiration au 19ème siècle.

Le président d’honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC) et sénateur du Territoire de Belfort n’a pas été tendre avec l’accord récemment conclu entre le PS et Europe écologie – les Verts pour 2012.

« Quand je lis le texte de l’accord PS-Verts, je sursaute sur beaucoup de points, par exemple l’européanisation du siège permanent de la France à l’Onu; ça ne tient pas debout », a-t-il dit.

Néanmoins, « quel que soit le je ne sais qui » auquel François Hollande serait opposé au second tour de la présidentielle, M. Chevènement votera Hollande s’il est bien au second tour. « Mais j’aimerais que, si c’était moi, Hollande aussi me soutienne », a-t-il ajouté.

Interrogé sur la possibilité qu’il retire sa candidature au profit du candidat socialiste, M. Chevènement a rappelé avoir dit qu’il était « candidat pour faire bouger les lignes. Pour le moment, elles bougent, mais pas dans le bon sens. Donc il faudra redresser tout cela, je le dis en toute amitié ».

Dans l’éventualité où les « lignes » bougeraient à sa convenance à gauche, il a rappelé qu’il avait retiré sa candidature à la présidentielle de 2007 « sur la base d’un accord politique ».

M. Chevènement dit avoir recueilli presque 300 signatures pour sa candidature.

Nucléaire : non à l’idéologie de la peur !

Créé par le 21 nov 2011 | Dans : Blog du Che, Economie, environnement, Le Che

Point de vue | LEMONDE | 21.11.11 | par Jean-Pierre Chevènement, sénateur du Territoire de Belfort, candidat à la présidentielle de 2012

Si je sais gré à François Hollande d’avoir tenu bon sur la poursuite de la construction du réacteur EPR de Flamanville qui conditionne les exportations françaises vers la Grande-Bretagne, la Chine, l’Inde, etc., comment ne pas s’alarmer de la volonté des Verts de condamner l’usine de retraitement de la Hague, la fabrication du combustible mox nécessaire à nos réacteurs et de fermer le laboratoire de stockage des déchets retraités de Bure, etc. La logique des Verts est claire : c’est la « sortie du nucléaire ». C’est le triomphe du dogmatisme. Mais quelle cohérence y a-t-il à vouloir, en pleine crise, fermer vingt-quatre réacteurs qui marchent, bref à se priver du tiers de notre potentiel de production électrique ?

Lire la suite »

Jean-Pierre Chevènement raconté en vidéo…

Créé par le 21 nov 2011 | Dans : Gauche anti-libérale, Le Che, Parti socialiste, Projet politique

http://fr.news.yahoo.com/blogs/il-etait-une-fois-la-presidentielle/jean-pierre-le-rouge-094519074.html

Tribune de Jean-Pierre Chevènement parue dans Les Echos, mercredi 16 novembre 2011.

Créé par le 16 nov 2011 | Dans : Battre campagne, Blog du Che, Economie, Le Che, Projet politique

la fin de la France ?

Le sort de la monnaie unique se joue en Italie. Ce pays doit lever 300 milliards d’euros en 2012 à un taux qui dépasse 6 %. Intenable.

Le remplacement d’hommes politiques élus par des technocrates européens non élus, MM. Monti en Italie comme Papadémos en Grèce (à quand M. Trichet à Matignon ?) ne réglera rien.

En effet, les ressources disponibles du Fonds européen de stabilisation financière (FESF), soit 250 milliards d’euros, sont radicalement insuffisantes pour faire face à la montagne de dettes des pays « sous tension » (plus de 3.000 milliards d’euros) et particulièrement au risque d’un défaut italien.

Le fameux « effet de levier » évoqué par le sommet européen de Bruxelles du 24 octobre 2011 pour multiplier les ressources du FESF par cinq a fait long feu : le « véhicule spécial » qui devait embarquer des « émergents » (Chine, Brésil, etc.) pour venir au secours de la monnaie unique est rentré vide du sommet du G20 à Cannes.

Lire la suite »

Entretien de Jean-Pierre Chevènement au Journal de Saône et Loire, mardi 15 novembre 2011.

Créé par le 15 nov 2011 | Dans : Battre campagne, Blog du Che, Le Che, Projet politique

Entretien de Jean-Pierre Chevènement au Journal de Saône et Loire, mardi 15 novembre 2011.  dans Battre campagne

Vous visitez l’usine d’Areva Saint-Marcel, pourquoi êtes-vous convaincu que l’on ne peut pas sortir du nucléaire, comme l’Allemagne et d’autres voisins européens en ont la tentation ?
Jean-Pierre Chevènement:
Le nucléaire représente 75 % de notre électricité, et c’est surtout moins cher. Ailleurs, comme en Allemagne pour ne citer qu’eux, la facture est 40 % supérieure. Je tiens à rappeler que le kilowattheure nucléaire est deux fois moins cher que l’éolien et 8 à 10 fois moins cher que le kilowatt solaire photovoltaïque. En plus, le nucléaire émet très peu de gaz à effet de serre. Il faut souligner que le nucléaire, c’est 125 000 emplois directs et 400 000 si l’on rajoute tous ceux liés à des sous-traitants. Chez vous, le Pôle Nucléaire Bourgogne (PNB) c’est 10 000 emplois, et ici à Areva Saint-Marcel environ 1 000 emplois, pour la plupart en CDI, selon le plan de charge de l’usine. Je demande à ce que l’on ne massacre pas ce qui reste de notre tissu industriel. Il faut avoir des arguments sérieux, traiter ce problème de manière responsable et ne pas en faire l’enjeu d’une carabistouille électorale, comme dirait M. Mélenchon, où l’on échangerait des réacteurs nucléaires contre des circonscriptions.

Lire la suite »

1...45678...37

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY