Monde arabe, Proche et Moyen-Orient

Articles archivés

La Palestine à l’ONU, une victoire pour aller plus loin

Créé par le 01 déc 2012 | Dans : a-Fédérations MRC d'Aquitaine, Monde arabe, Proche et Moyen-Orient

 

Communiqué de Christian Hutin, Vice-président du Mouvement Républicain et Citoyen et député du Nord, vendredi 30 novembre 2012.

L’assemblée générale de l’ONU a voté hier soir à une majorité écrasante, la reconnaissance de la Palestine comme Etat observateur. Nous devons nous en féliciter, ce n’est que justice. C’est aussi un progrès en particulier au niveau juridique puisque désormais la Palestine sera de droit membre de toutes les agences et organisation de l’ONU. Ce point est important mais nous savons aussi qu’il n’est pas suffisant.

Sur le terrain, la colonisation se poursuit et met en danger la perspective de la seule solution politique viable: celle de deux Etats souverains vivant en paix et côte à côte.

La France a donc un rôle majeur à jouer dans cette partie. Nous savons tous que le règlement du conflit israélo-palestinien reste la clef d’un Proche-Orient et d’un bassin méditerranéen apaisés. Les intérêts de la France y sont directement engagés et notre diplomatie doit tout mettre en œuvre pour parvenir à la relance d’un véritable « processus de paix ».

Celui issu d’Oslo est mort en réalité depuis l’assassinat d’Itzak Rabin et la démarche de Mahmoud Abbas est probablement l’une des dernières possibilités de sortir d’une crise qui n’a que trop duré et dont les conséquences peuvent être dramatiques.

Vendredi 30 Novembre 2012

La France votera oui à la résolution palestinienne à l’ONU

Créé par le 27 nov 2012 | Dans : Gouvernement, Monde arabe, Proche et Moyen-Orient

La France votera oui à la résolution palestinienne à l'ONU dans GouvernementLaurent Fabius

@LaurentFabius

Sur la résolution palestinienne à l’ONU: « Jeudi prochain, quand la question sera posée, la France répondra oui »

L’extrait de la séance de question au gouvernement:

M. le président. La parole est à M. François Asensi, pour le groupe de la Gauche démocrate et républicaine [communistes et Front de gauche].

M. François Asensi. Ma question s’adresse à M. le ministre des affaires étrangères.

La voix de la France au Proche-Orient est attendue. Il est temps, il est grand temps que la France reconnaisse enfin l’État palestinien. Ce jeudi, elle doit dire oui à son entrée à l’ONU ! Il y a soixante ans, le plan de partage prévoyait la création de deux États. Soixante ans plus tard, le peuple palestinien n’en peut plus d’attendre enfin sa terre ! Il a connu soixante années d’humiliations, de colonisation et de souffrances. Malgré ces souffrances, ce peuple pacifique a fait le choix de la lutte politique et du compromis, autour du président Abbas.

M. Claude Goasguen [UMP]. Ben voyons !

M. François Asensi. Reconnaître l’État palestinien est un signe fort pour que cessent les colonisations en Cisjordanie et pour redonner crédit aux dirigeants palestiniens. Face aux provocations des groupes extrémistes et des États belliqueux, la création de cet État représente aussi la meilleure garantie pour la sécurité d’Israël, à laquelle nous sommes attachés. Il est urgent de redonner espoir au peuple de Palestine. Le monde attend ce geste de la France. Au nom des députés communistes et du Front de gauche, je m’adresse solennellement au chef de l’État, qui avait fait de cette question un engagement de campagne. Monsieur le ministre des affaires étrangères, faites le choix de la liberté et de l’humanisme, en toute indépendance ! Dans son histoire, la France a su faire preuve de sa loyauté avec courage et a pris la cause des peuples. Grandissez la France ! Reconnaissez l’État palestinien ! (Applaudissements sur les bancs du groupe GDR et sur de nombreux bancs des groupes SRC [socialistes et apparentés], écologiste et RRDP [radicaux de gauche et divers gauche].)

M. le président. La parole est à M. le ministre des affaires étrangères.

M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères. Monsieur le député, vous m’interrogez sur le vote que la France prononcera jeudi ou vendredi prochain à propos de la reconnaissance de l’État palestinien. Nous exprimerons ce vote avec cohérence et lucidité. Vous savez que depuis des années, la position constante de la France a été de reconnaître l’État palestinien. Ce fut vrai en 1982 avec le discours que François Mitterrand a prononcé devant la Knesset.

M. Jean Glavany [PS]. Très beau discours !

M. Laurent Fabius, ministre. Ce fut vrai l’année dernière, lorsque la France a voté en faveur de la reconnaissance de la Palestine à l’UNESCO. Ce fut vrai quand, durant la campagne présidentielle, dans l’engagement n° 59, le candidat François Hollande, devenu Président de la République, s’était engagé dans le même sens. C’est la raison pour laquelle je vous réponds directement : jeudi ou vendredi prochain, quand la question sera posée, la France répondra oui par souci de cohérence. (De nombreux députés des groupes SRC, GDR, écologiste et RRDP, se lèvent et applaudissent.)Mais en même temps, mesdames et messieurs les députés, il faut faire preuve dans cette affaire de beaucoup de lucidité.

M. Claude Goasguen. Bien dit !

M. Laurent Fabius, ministre. D’une part, le texte est actuellement en discussion. J’ai eu moi-même le président Mahmoud Abbas au téléphone hier matin. D’autre part, ne cachons pas que le moment où cette question sera posée est très délicat, à la fois du fait de l’extrême fragilité du cessez-le-feu, de l’approche des élections israéliennes et du changement dans la composition de l’administration américaine. De toute façon, c’est seulement par une négociation entre les deux parties, que nous demandons sans condition et immédiate, que nous pourrons aboutir à la concrétisation d’un État palestinien. Si nous sommes à la fois cohérents et lucides, nous travaillerons pour la paix. (Applaudissements sur les bancs des groupes SRC, écologiste, GDR et RRDP.)

ONU : la France doit apporter son soutien à la demande d’adhésion de la Palestine

Créé par le 27 nov 2012 | Dans : a-Fédérations MRC d'Aquitaine, Monde arabe, Proche et Moyen-Orient

Communiqué de presse de Jean-Luc Laurent, président du Mouvement Républicain et Citoyen, lundi 26 novembre 2012.

Le 29 novembre prochain, L’Assemblée Générale de l’ONU devra se prononcer sur la demande d’admission de la Palestine comme
            « État observateur ». Ce vote, qui aura lieu soixante-cinq ans après la résolution 181 qui prévoyait l’établissement de deux États, met en jeu la reconnaissance de l’État palestinien par la communauté internationale. Il intervient également dans un contexte de tensions extrêmes comme l’illustre la situation à Gaza. Face à une telle décision, la France doit faire entendre sa voix. Elle doit prendre ses responsabilités et apporter son soutien à cette démarche pacifique qui procède du plus élémentaire respect du droit international. En votant « oui » à l’admission de l’État de Palestine à l’ONU, comme elle a voté pour son admission à l’UNESCO,  la France apportera son concours à un dialogue entre Israël et la Palestine fondé sur le droit et en faveur de la paix, seule voie possible pour sortir de l’impasse et garantir, enfin, la sécurité des deux États.

26/11/2012

Alors que les bombes pleuvent sur Gaza, Israéliens et Palestiniens pourraient bien replonger dans un cycle de violences et de représailles. L’équipe d’Avaaz appelle à signer maintenant son appel pour la paix et la liberté:

Créé par le 17 nov 2012 | Dans : Contre la guerre, Monde arabe, Proche et Moyen-Orient

http://www.avaaz.org/fr/palestine_il_est_temps_fr/?bxJHhdb&v=19292

Alors que les bombes pleuvent sur Gaza, Israéliens et Palestiniens pourraient bien replonger dans un cycle de violences et de représailles. Mais en ce moment-même, l’Autorité palestinienne prépare une résolution à l’ONU qui semble la meilleure chance pour la paix. Aidons-les à gagner la paix.

Les habitants du sud d’Israël vivent dans la peur perpétuelle des tirs de roquette et les Palestiniens de Gaza connaissent un siège permanent, enfermés dans une prison à ciel ouvert de 12 km de large. En Cisjordanie, les familles sont chassées de leurs terres au profit des colonies illégales; leurs malades restent bloqués pendant des heures aux check-points militaires israéliens sur le chemin de l’hôpital; et des familles sont divisées par un immense mur qui coupe leurs champs. Mais si la Palestine remporte le vote et devient un État, cette victoire peut marquer le début de la fin de 40 ans d’occupation et paver la chemin de la création de deux États, la Palestine et Israël, vivant côte-à-côte en paix et en sécurité.

Les États-Unis et Israël se sont lancés dans un lobbying acharné pour faire échouer ce vote onusien et les attaques sur Gaza ressemblent fort à une diversion et une tentative de présenter la Palestine comme un partenaire peu fiable. La France est plus hésitante que jamais, alors que les ministres européens des Affaires étrangères se rencontreront dans quatre jours. Faisons-nous entendre pour persuader la France de voter «oui» à la paix et à la liberté.

Cliquez pour submerger ceux qui voudraient saboter le processus de paix ; nous remettrons notre message d’espoir via une immense pétition affichée sur 5 étages en face de la salle de réunion des ministres à Bruxelles.

«Pilier de défense»: Vue de Gaza

Créé par le 16 nov 2012 | Dans : Monde arabe, Proche et Moyen-Orient

«Pilier de défense»: Vue de Gaza

http://www.20minutes.fr/monde/diaporama-2784-pilier-defense-vue-gaza

Un Palestinien évacue une femme des décombres d'une maison après un tir de missile, le 14 novembre à Gaza.Ahmed Zakot/REUTERS

Un Palestinien évacue une femme des décombres d’une maison après un tir de missile, le 14 novembre à Gaza.

 

 

1...34567...26

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY