http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=16780par Xavier Dumoulin (IP:xxx.x96.128.104) le 17 décembre 2006 à  10H42 

La présentation de PF est intéressante car elle questionne sur le fondement démocratique des institutions de l’union européenne. C’est tout à fait juste de considérer que les échanges économiques sont à l’origine des communautés. Ce marché (marché commun puis grand marché)n’a pas vocation démocratique par définition. L’existence d’un parlement (et depuis 1979 des élections au suffrage universel des parlementaires)ne suffit pas à faire de l’Europe le cadre démocratique souhaité par PF. Même en créant cette deuxième chambre. A terme il se constituera sans doute une opinion publique européenne. La démocratisation des institutions doit y contribuer. Mais n’en déplaise au philosophe J Habermas, en l’état actuel, il n’y a pas de Peuple européen mais des Peuples. On peut bien parler de République européenne (cf « La faute de Monsieur Monnet » de Jean Pierre Chevènement)mais on doit prendre en compte cette réalité aujourd’hui incontournable: le seul cadre démocratique c’est celui de la Nation que nous concevons comme cette « communauté de citoyens » animés d’ »un vouloir vivre ensemble »