Vive le blog citoyen

Articles archivés

La nécessité d’un imaginaire politique

Créé par le 04 déc 2007 | Dans : Amérique Latine, Vive le blog citoyen

L’Humanité des débats

L’Amérique latine invente-t-elle une nouvelle démocratie

L’exaltation des problèmes et des tensions de la démocratie libérale représentative est réelle. Mais nous vivons une époque de paradoxes. D’un côté, il existe une émergence de partis politiques sans cesse en évolution, alimentés par une présence assurée de citoyens votants même si le marché électoral est consolidé par des processus plus ou moins vertueux. D’un autre côté, la situation de nihilisme politique et de perte d’intérêt pour la vie publique est un fait. La substitution de l’administration et du contrôle du marché économique à la politique va en s’aggravant. Tout cela provoque un appauvrissement du sens commun politique ou de la capacité des citoyens à s’intéresser et à donner du sens à la vie politique. Ils deviennent alors des agents politiques inefficaces. L’imaginaire politique en lien avec les valeurs et les idées qui ont pu dans le passé donner du sens à un certain civisme national s’érodent. Ces données constituent un défi pour nos réflexions théoriques et politiques. Tant que le citoyen lambda n’assume pas une relation avec la politique, il sera impossible de dépasser cette situation de rupture entre société civile et système politique. On peut toujours déclarer le besoin de construire des politiques publiques plus rationnelles et plus représentatives, réformer l’État et ses institutions, professionnaliser la classe politique et amplifier la démocratisation interne des partis politiques… Mais si les citoyens n’y trouvent pas leur compte et n’y voient pas une signification concrète dans leur vie quotidienne, il sera impossible de dépasser le paradoxe précédent.

Le problème doit être renversé. Il faut doter la politique de sens et la transformer en un espace dans lequel les citoyens aient envie de se rendre et soient sûrs d’y trouver des réponses à leurs préoccupations. Bien sûr, il reste beaucoup d’aspects qui doivent être revus pour reconstruire les bases de la politique, en partant de la citoyenneté qui requiert la récupération des aspects sociaux et de la notion de bien commun jusqu’à la capacité plus grande de l’État à inclure des groupes sociaux plus divers comme les Indiens, les gays et lesbiens ou les groupes religieux.

Il existe de nombreuses manières de donner du sens à la politique. Celle-ci possède sans nul doute une dimension imaginaire. Elle est nécessairement liée à des catégories contractuelles du type « tous les hommes naissent libres et égaux ». Les sociétés choisissent une série de références à partir desquelles elles donnent du sens à leur histoire, à leur présent et configurent leurs aspirations pour l’avenir. Sans faire appel à l’imaginaire, il est impossible de disposer de critères pour construire la vie publique, sociale et politique. La notion de citoyen est une catégorisation abstraite qui inclut des droits et des devoirs mais aussi les qualités des êtres humains. La praxis se connecte indéniablement avec des déterminations inconscientes, romantiques et rêvées.

Cette brèche entre le pays réel et le pays irréel renvoie à la nécessité de l’imaginaire qui construit un modèle de conduite. Il convient donc de reconnaître cette fécondité de l’imaginaire permettant au citoyen de sentir son appartenance à cet espace politique et social. La politique ne s’établit pas comme une donnée permanente. Elle peut exister ou pas. Elle existe dans la reconnaissance que nous avons des uns et des autres comme êtres égaux, autonomes mais aussi dans le besoin d’écouter et d’échanger les points de vue pour construire et donner du sens à la vie collective.

Par Hector Raul Solis Gadea, professeur de sciences politiques de l’université de Guadalajara.

Benoît Hamon présente son nouveau think tank « la Forge »qui vient enrichir la liste des clubs d’opposition républicaine recensée dans Marianne par Anna Borrel

Créé par le 03 nov 2007 | Dans : Vive le blog citoyen

Nouveaux clubs de réflexion, fondations, écuries présidentielles : Marianne2007.info vous propose une liste des lieux où se reconstruit l’opposition républicaine.



LES NOUVEAUX CLUBS

« Gagner en 2012 »
Orientation : PS
Avec : Guillaume Bachelay (qui prendra, à la rentrée, la place de Laurent Fabius au bureau national du PS), Laurent Baumel (responsable national aux études du PS, proche de Dominique Strauss-Kahn)
Objectifs : rédéfinir les valeurs de la gauche, dépasser les points de clivage qui ont divisé les socialistes et inventer de nouvelles façons de militer.
Site Web :
http://www.gagner-2012.net/

« La Forge »
Orientation : PS
Avec : Benoît Hamon (député européen, secrétaire national à l’Europe du PS) et « des intellectuels, des politiques, des responsables syndicaux… »
Objectifs : « répondre à l’agenda du gouvernement par un harcèlement culturel contre les présupposés libéraux ».
Ouverture prévue : à la rentrée


« Agir pour l’égalité XXème »
Orientation : PS
Avec : Michel Charzat (maire PS du XXème arrondissement de Paris), Laurent Fabius
Objectifs : « participer activement à la refondation de la gauche, pour que la gauche cesse d’être une anti-droite et propose des alternatives crédibles ».


« Gauche avenir »
Orientation : PS-PCF
Avec : Marie-Noëlle Liennemann (députée européenne PS), Francis Wurtz (député européen PCF), Claude Cabanes (journaliste à l’Humanité), Gilles Candar (historien)
Objectifs : « reprendre pour la gauche française le combat des idées et offrir une perspective culturelle, voire civilisationnelle ».
Site Web :
http://www.gaucheavenir.org


« Maintenant, à gauche ! »
Orientation : PCF-LCR :
Avec : Clémentine Autain (apparentée PCF), Christian Piquet (LCR courant minoritaire)
Objectifs : rapprocher « altermondialistes, communistes, militants de la gauche radicale, écologistes, syndicalistes, féministes, républicains de gauche » afin de conquérir une « majorité à gauche » ,« hors de toute ambiguïté sociale-libérale ».
Site Web :
http://www.maintenantagauche.org/


« Mémoire des luttes »
Orientation : « think tank de la gauche radicale de gouvernement »
Avec : Bernard Cassen (Attac), Ignacio Ramonet (Le Monde diplomatique)
Objectifs : « Redéfinir un socle idéologique à opposer au projet néolibéral, comme à ses variantes sociales-libérales dans la perspective de la conduite d’une action gouvernementale ». L’association Mémoire des luttes, créée en 2000 et jusqu’ici en sommeil, se réactive dans le cadre d’une collaboration avec la revue Utopie critique.
Site Web : à venir


« E3D »
Orientation : Modem – Cap21 – Ex-Verts
Avec : Corinne Lepage (présidente de Cap21, Modem), Jean-Luc Benhamias (ex-secrétaire national des Verts, Modem)
Objectifs : Créer un espace de discussion et de débat pour tous les acteurs de l’écologie politique.
Site Web : à venir


CEUX QUI SE REFONDENT

« Pour la République sociale »
Orientation : PS-PCF
Avec : Jean-Luc Mélenchon (sénateur PS)
Objectifs : « Refonder une alternative de gauche à la domination matérielle et culturelle du capitalisme de notre époque » et fonder un Linkspartei à la française, sur le modèle du parti dirigé par Oskar Lafontaine, rassemblant des socialistes, des communistes et des altermondialistes.
Site : 
 http://www.pourlarepubliquesociale.org


LES PLUS PRODUCTIFS ET LES PLUS INTELLECTUELS

« La République des idées »
Orientation : social-démocrate
Avec : Pierre Rosanvallon (professeur au collège de France, co-créateur avec François Furet de la Fondation Saint-Simon dissoute en 1999)
Objectifs : constituer un atelier intellectuel pour « faire avancer l’idée d’une modernisation politique » dans une « logique d’échange et de confrontations d’idées neuves » avec une large capacité de diffusion.
La République des idées publie des essais dans la collection éponyme, au Seuil, qui rencontre un franc succès.
Site Web :
http://www.repid.com/


« Fondation Res Publica »
Orientation : République, mondialisation, dialogue des civilisations et des nations
Avec : Jean-Pierre Chevènement
Objectifs : constituer un réservoir d’idées pour nourrir les politiques publiques à long terme. Reconnue d’utilité publique en décembre 2005, la Fondation Res Publica a déjà organisé plus de vingt colloques. Plus de 10 colloques sont déjà
programmés à partir de la rentrée.
La Fondation Res Publica parraine des ouvrages dans la collection « L’idée républicaine » aux éditions Fayard.
Site web :
http://www.fondation-res-publica.org/


« Fondation Copernic »
Orientation : PCF-LCR-altermondialiste
Avec : Évelyne Sire-Marin (magistrate, syndicaliste) et Yves Salesse (Haut-fonctionnaire)
Objectifs : donner des outils intellectuels à « toutes les organisations politiques, syndicales et associatives ainsi qu’à toutes celles et tous ceux qui ne se résignent pas à l’ordre néo-libéral » pour « remettre à l’endroit tout ce que le libéralisme fait fonctionner à l’envers ».
La Fondation Copernic publie ses notes aux éditions Syllepses.
Site Web :
http://www.fondation-copernic.org/


« Politique Autrement »
Orientation : « Politique Autrement » souhaite se placer en dehors des clivages partisans, tout en précisant que ses intervenants « excluent tout extrémisme de droite comme de gauche, toute politique ne respectant pas l’autonomie de la société et des individus. »
Avec : Jean-Pierre Le Goff, président de « Politique Autrement », philosophe et sociologue.
Objectifs : Réfléchir aux conditions d’un renouveau de la démocratie et de la citoyenneté dans les sociétés développées.
Site Web :
http://www.politique-autrement.org/


LES ECURIES PRESIDENTIELLES DU PS

« A gauche en Europe »
Avec : Dominique Strauss-Kahn
Objectifs : « élaborer un corps de doctrine pour la social-démocratie et un projet pour la France et l’Europe de demain », avec Dominique Strauss-Kahn.
Site Web :
http://www.gauche-en-europe.org/


« Rassembler à Gauche »
Avec : Laurent Fabius, Claude Bartolone
Objectifs : « fédérer les camarades de toutes les sensibilités autour d’une volonté de voir le Parti Socialiste réaffirmer son ancrage » à gauche, autour de la personnalité de Laurent Fabius.
Site Web :
http://www.2007lagauche.net/


« Désirs d’avenir »
Avec : Ségolène Royal
Objectifs : participer à la création du courant de Ségolène Royal à travers, entre autres, la création d’un réseau de e-militants, et « inventer le socialisme du XXIè siècle ».
Site Web :
http://www.desirsdavenir.org/

VIENNE (Reuters) – Plus de vingt Etats imposent des restrictions à l’utilisation d’internet, recourant à des mesures fourre-tout et contradictoires pour dissuader leur population de recourir au web et museler l’opposition, selon l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Créé par le 27 juil 2007 | Dans : Vive le blog citoyen

VIENNE (Reuters) – Plus de vingt Etats imposent des restrictions à l’utilisation d’internet, recourant à des mesures fourre-tout et contradictoires pour dissuader leur population de recourir au web et museler l’opposition, selon l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Dans un nouveau rapport sur la « gouvernance » d’internet, l’organisation présente des études de cas de censure du web au Kazakhstan et en Géorgie et se fait l’écho d’observations faites de la Chine à l’Iran, du Soudan à la Biélorussie.

« De récentes décisions, qui vont à l’encontre de la liberté d’expression sur internet dans un certain nombre de pays, rappellent cruellement combien il est facile à certains régimes, démocraties et dictatures confondues, de réprimer les opinions qu’ils désapprouvent, réprouvent ou simplement qu’ils craignent », dit le rapport de l’organisation, qui regroupe 56 pays dont certains sont épinglées par l’étude.

« Il n’a jamais été aussi facile de s’exprimer qu’avec internet. Mais simultanément, nous sommes témoins d’une progression de la censure en ligne », notent les auteurs de ce compte rendu de 212 pages.

Comment la «Netscouade» de Ségolène Royal veille sur la campagne

Créé par le 06 avr 2007 | Dans : Battre campagne, Ségolène Royal, Vive le blog citoyen

REPORTAGE • Une équipe de 15 personnes est chargée, au QG de Ségolène Royal, d’alimenter le site web de la candidate socialiste, de détecter les sujets qui montent et de l’informer sur les réactions des internautes.

Par Alexis DANJON

LIBERATION.FR : jeudi 5 avril 2007 http://www.liberation.fr/actualite/politiques/elections2007/245497.FR.php

 Clémence, Ronald et Julien «veillent» sur internet. Ils arpentent le web 10 heures par jour pour y observer les grandes tendances de la campagne, ce qui fait le «buzz». Ils font partie de la «Netscouade» de Ségolène Royal, une quinzaine de militants qui s’affairent à alimenter la campagne de la candidate socialiste sur Internet.

Cette petite équipe, moyenne d’âge 30 ans, est installée dans un local de 30 m2, dans le QG de Ségolène Royal, boulevard Saint Germain, à Paris, depuis le 2 janvier. Clémence regarde une vidéo de Sarkozy, en meeting à Lorient. Elle s’étonne de le voir s’adresser aux pêcheurs. Si elle regarde ce podcast, précise-t-elle, «c’est pour mieux s’imprégner des propos de Sarkozy». Avec quelques autres, elle passe ses journées à consulter blogs et sites d’informations pour voir quelles sont les réactions des internautes sur les déclarations et les meetings de leur candidate. Ils tentent aussi de détecter les sujets qui émergent. Clémence se charge ensuite de rédiger une note de synthèse qu’elle envoie chaque jour à Ségolène Royal.

A côté, autre table, autre équipe. Olivier serre le noeud de sa cravate et se prépare à animer le tchat du soir. Sarah écrit le mail qu’elle enverra le lendemain aux e-militants. Yann s’amuse de ce «speed-dating politique organisé à Grand Quevilly, où les participants ont sept minutes pour convaincre sur un thème du Pacte présidentiel».

Un invité de marque pour le tchat du soir: Jean-Pierre Chevènement. L’ancien ministre de l’Intérieur s’assoit sur un tabouret, devant quatre bidons transformés en table, dans la pièce adjacente. Olivier lui explique comment va se dérouler l’interview avec les internautes. Sarah et Julien sont les sténos d’un soir.

Pendant ce temps, les autres membres de la «Netscouade» s’amusent. Yann essaie de récupérer le numéro de Clémence, Thomas se moque du nouvel hymne officiel de campagne: «C’est notre « Sarko Oh Oh » à nous», dit-il, faisant allusion à la chanson consacrée au candidat UMP. Un autre membre ironise sur la Marseillaise, «l’autre hymne officiel». L’assemblée rigole, tout en triant les questions posées par les internautes à Chevènement.

Tout en travaillant, on parle du sondage du jour. «Combien pour Sarko? Et Bayrou?». On discute de la proposition du candidat centriste, qui souhaite organiser un débat entre les quatre principaux candidats sur le net. «De toute façon, Sarkozy a dit qu’il refusait, donc c’est sûr que ça ne se fera pas» tranche l’un d’eux.

Sur le planning média, il est indiqué que Ségolène Royal est l’invitée du Grand Journal, l’émission de Canal +. La «Netscouade» veut la regarder, mais la pièce est occupée par Chevènement. Sitôt l’ancien ministre de l’Intérieur parti, c’est la ruée sur la télévision, qu’on regarde en sirotant une bière ou un coca, et en mangeant des pistaches.

Ensuite, retour devant l’écran de leurs ordinateurs portables. Marie retranscrit le tchat, Stan modère toujours son forum et Clémence cherche les premières réactions des internautes sur l’intervention de Ségolène Royal. Ils resteront sur place jusqu’à 23 heures, Thomas avoue «qu’il arrive même que l’on reste parfois jusqu’à 2 heures de matin. Mais comme l’ambiance est excellente, ce n’est vraiment pas une contrainte.»

Toujours plus sur le web

Créé par le 23 fév 2007 | Dans : Vive le blog citoyen

Un internaute français sur deux utilise le web pour se tenir au courant de l’actualité politique. D’après l’Observatoire 2006-2007 de la netcampagne présidentielle de l’Ifop, cette proportion a progressé de 7% depuis novembre. Autre tendance: plus l’internaute vieillit, plus il recherche des informations politiques. Et si les sympathisants socialistes et de l’UMP recourent souvent à Internet pour s’informer (59 et 64%), ceux des Verts semblent le bouder (27%).

« 20 minutes »

1...1516171819

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY