Vive le blog citoyen

Articles archivés

RÉPARER LES VIVANTS Bande Annonce (2016)

Créé par le 01 nov 2016 | Dans : a-le quartier libre de XD, Vive le blog citoyen

http://www.dailymotion.com/video/x4p1rgi

Le scénario du film de Katell Quillévéré traite d’un don exceptionnel et particulièrement élevé, celui des organes humains sur donneur mort, en l’espèce, du cœur, en retraçant ces parcours et tranches de vie des protagonistes en prise à la mort, pour les uns, et à une nouvelle vie pour le receveur et ses proches.

Simon, adolescent plein d’entrain, laisse sa petite amie en plein sommeil nocturne, pour rejoindre ses copains surfeurs et prendre la direction de la mer, près du Havre. Après une séquence éblouissante de glisses sur les vagues, les trois amis s’en retournent en co-voiturage au petit matin. Sur la route, une catastrophe accidentelle provoque un traumatisme crânien au seul passager non attaché. Simon transporté à l’hôpital est très vite déclaré en état de mort cérébrale. Commence alors la longue et tragique annonce auprès de parents séparés et totalement désemparés face au drame. Le temps de l’acceptation du don d’organe vient rapidement succéder au mouvement de désarroi et de révolte. La recherche d’une volonté supposée de la part de leur fils conduit ces parents, Marianne et Vincent, à accepter ce prélèvement dans une démarche psychologique difficile mais courageuse.

Puis nous pénétrons soudainement dans la vie de Claire, musicienne, mère de deux garçons et malade du cœur. Condamnée à court terme, sa cardiologue la convainc de la nécessité d’accepter de s’inscrire pour recevoir un cœur en vue d’une éventuelle transplantation.

La séquence autour du prélèvement, avec des équipes médicales et soignantes fortement motivées par leur art dans une technicité à la hauteur de ce défi humain, nous plonge dans un univers extraordinaire pour le commun des mortels… Depuis cette qualité psychologique du coordonnateur dans son dialogue avec les parents en passant par l’agence de biomédecine qui régule les activités autour des prélèvements et des transplantations pour nous conduire ensuite dans les blocs opératoires. Celui de l’hôpital du Havre, d’où s’organise le prélèvement jusqu’à celui de la Pitié-Salpêtrière dans lequel nous vivons avec émotion la transplantation de cet organe vital en partageant cette psychologie ambiante d’une équipe solidaire et rigoureuse au professionnalisme très développé.

Dans l’alternance de scènes d’émotions et d’art professionnel, le scénario parfois dur, nous révèle la face encore trop méconnue de la transplantation d’organe. Tout le génie du film se situe dans ce mariage entre drame et espérance, issue fatale et rédemption, au travers d’une mise en scène réaliste et sentimentale d’une épreuve partagée par ces hérauts d’une chaîne de solidarité. Au-delà du documentaire sur cette question sociétale dans une conjoncture de manque tragique d’organes disponibles pour de potentiels receveurs, ce film porte en lui un message d’espérance. Il touche le cœur d’un public mieux informé sur les enjeux de santé publique des dons et prélèvements d’organes.

Dans ces chaînes de générations, celle du jeune Simon à celle de Claire, cette mère de famille de grands adolescents,  et  ces expressions d’amour et de solidarité dans ce don du cœur, le scénario mélange avec bonheur quête anthropologique et expression sublime de l’humain, irréductible à cette image galvaudée du consommateur d’une société de marché.

Xavier DUMOULIN

 

Quelques bons mots de Michel Rocard en vidéo : De la « misère du monde » à la politique « dégueulasse »…

Créé par le 03 juil 2016 | Dans : Vive le blog citoyen

 

Quelques bons mots de Michel Rocard en vidéo : De la « misère du monde » à la politique « dégueulasse »…

>> A lire aussi : VIDEO. Brexit, migrants, écologie… Les derniers combats de Michel Rocard

>> A lire aussi: Un «symbole de la gauche innovante» salué par la classe politique

 

« La France ne peut accueillir toute la misère du monde, mais elle doit en prendre fidèlement sa part. »

 

 

 

>> A lire aussi : VIDEO. Michel Rocard, père de la «deuxième gauche», est mort

 

 

« La politique est dégueulasse, parce que les hommes qui la font la rendent dégueulasse. »

 

Hommage à Fidel Castro – Notre retour de Cuba la tête pleine des souvenirs du rassemblement de Playa Giron et de ces défilés du 1° mai 2016 dans l’allégresse et l’unité populaire

Créé par le 15 mai 2016 | Dans : Amérique Latine, Vive le blog citoyen

P1040505Le rassemblement de Playa Giron du mardi 19 avril dernier, jour de clôture du 7° congrès du PCC, commémorait le 55° anniversaire de la victoire du 19 avril 1961 dans la péninsule de Zapata (baie des cochons) sur l’impérialisme américain. Crédits photographiques du blog citoyen, socialiste et républicain.
Image de prévisualisation YouTube
Crédits photographiques du blog citoyen, socialiste et républicain Une délégation de la santé au défilé du 1° mai 2016 à Jaguey de la province de Matanzas
IMG-20160501-00967
crédits photographiques du blog citoyen
1° mai 2016 à Jaguey Crédits photographiques du blog citoyen
 manifestation du 1° mai 2016 à Jagueymanifestation du 1° mai 2016 à Jaguey Crédits photographiques du blog citoyen, socialiste et républicain
1° mai 2016 à Jaguey
1° mai 2016 à Jaguey
Crédits photographiques du blog citoyen, socialiste et républicain

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Lire les blogs de journalistes de CUBA en ligne sur le blog citoyen, socialiste et républicain

Créé par le 17 avr 2016 | Dans : Amérique Latine, Vive le blog citoyen

BLOGS DE LOS PERIODISTAS

Le phénomène Sanders, candidat socialiste démocrate à la primaire des Etats Unis d’Amérique

Créé par le 09 fév 2016 | Dans : Vive le blog citoyen

Image de prévisualisation YouTube

Primaire démocrate: Comment la Sanders mania a pris d’assaut l’Amérique

ETATS-UNIS                 Le candidat «socialiste» a atomisé Hillary Clinton dans le New Hampshire…

Le candidat démocrate, Bernie Sanders, victorieux dans la primaire du New Hampshire.

Le candidat démocrate, Bernie Sanders, victorieux dans la primaire du New Hampshire. – WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
*                 Philippe Berry    

 

De notre correspondant aux Etats-Unis,

Qui aurait parié il y a douze mois qu’un candidat socialiste de 74 ans donnerait du fil à retordre à Hillary Clinton ? Pas grand monde. Pourtant, avec sa victoire écrasante dans le New Hampshire, Bernie Sanders a prouvé que sa « révolution » était à prendre au sérieux. Pour la plus grande joie de son armée de supporteurs, dont la ferveur rappelle celle de la vague qui avait porté Obama jusqu’à la Maison Blanche en 2008.

Le même message depuis 1981

Comme le républicain Marco Rubio, Bernie Sanders se répète beaucoup. Mais dans son cas, c’est volontaire. Depuis ses débuts de militant dans les années soixante  jusqu’à sa longue carrière de sénateur du Vermont, Sanders a fait du combat contre les inégalités économiques et sociales son cheval de bataille. La preuve par en cinq déclarations étalées sur plus de 30 ans:

  • « Ronald Reagan et ses amis milliardaires ne représentent pas l’Amérique » (1986)
  • « Les plus riches s’enrichissent pendant que le niveau de vie des ouvriers et des pauvres décline » (1991)
  • « L’Amérique est l’un des deux pays industrialisés qui n’a pas de système de santé national » (1992)
  • « Aux Etats-Unis, les 1 % les plus riches ont plus d’argent que les 90 % les moins riches » (1995)
  • « Aux Etats-Unis, les 0,1 % les plus riches ont désormais plus d’argent que les 90 % les moins riches » (2015)

 

Le socialisme définit clairement son identité

Pour une génération qui a grandi pendant la Guerre Froide, le socialisme représente une valeur presque anti-américaine, une insulte synonyme de « communiste ». Mais Sanders revendique haut et fort son statut de « socialiste démocratique » et cite souvent la réussite des pays scandinaves en exemple. « Paradoxalement, cela le rend encore plus authentique », analyse le journaliste John Nichols, auteur d’une postface sur une autobiographie de Sanders. « Personne ne peut l’accuser de surfer sur une tendance populaire ». Nichols relève cependant que depuis la crise de 2008 et le sauvetage de Wall Street par le contribuable, l’opinion évolue doucement, notamment chez les moins de 30 ans, qui ont voté à 83 % pour Sanders.

Ses points forts répondent aux points faibles de Clinton

Dans le New Hampshire, « l’honnêteté » était le critère le plus important pour 34 % des électeurs. Parmi ces derniers, 92 % ont voté pour Sanders. Clinton devance son concurrent sur « l’expérience » et « l’éligibilité » face à un républicain mais Sanders est jugé « digne de confiance » et davantage de démocrates estiment qu’il « partage leurs valeurs ». Empêtrée dans la polémique sur ses emails et accusée d’être dans la poche des gros donateurs de Wall Street, Hillary Clinton peine dans une élection dominée par les candidats antisystème comme Donald Trump.

Son combat stimule la base du parti

C’est peut-être le point le plus important. Il y a un vrai enthousiasme autour de sa campagne. Alors que Clinton se positionne comme une candidate « qui fait le boulot » et qui « obtient des résultats » via des gains modérés mais réalistes, Sanders « ose aller au bout de sa logique et cela stimule la base et l’action sur le terrain », estime John Nichols. Comme à Portland, où le candidat a rassemblé plus de 20.000 personnes à un meeting.

 

Une armée de petits donateurs

Sanders a reçu 3,7 millions de contributions individuelles. C’est plus qu’Obama à la même période en 2012. « Quel est le montant moyen ? », demande souvent Sanders. « 27 dollars ! », répondent en chœur ses supporteurs. Si Clinton a dominé la course aux dollars en 2015, Sanders l’a battue en janvier (20 millions de dollars contre 15).  «On va lever des fonds maintenant», a-t-il lancé à la foule après sa victoire, mardi. En moins de 24 heures, il a obtenu cinq millions de dollars. Désormais, il a de quoi financer une campagne nationale.

Les people s’y mettent

Des célébrités comme les Red Hot Chili Peppers et Will Ferrel ont officiellement rejoint la révolution. Sanders a chanté avec Vampire Weekend. Même les parodies de Larry David, dans Saturday Night Live, le rendent encore plus sympathique.

 

Les choses sérieuses commencent

Jusqu’à présent, Sanders a été épargné dans les médias. Mais « la Lune de miel est terminée. Il n’est plus l’outsider. En politique, le succès vous met sous le feu de projecteurs, il va désormais subir un examen minutieux », juge Nichols. Sanders promet une couverture santé universelle et de rendre la fac gratuite. Comment va-t-il payer ? Il reste plutôt vague, évoquant des hausses d’impôts et une taxe sur la spéculation financière. Les attaques vont s’intensifier. Et « Bernie », qui jouait presque à domicile dans le New Hampshire, va devoir prouver qu’il est capable de s’imposer dans un Etat à la population plus diverse. Et qu’il peut dominer un républicain en novembre. En attendant, il est devenu le premier candidat étiqueté « socialiste » à remporter une primaire démocrate. Un exploit historique en soi.

Bernie Sanders confirme-t-il face à Hillary ?

Il n’est pas passé loin mais il a finalement perdu d’un cheveu dans l’Iowa. Dans le New Hampshire, c’est à quitte ou double pour le candidat socialiste. Le sénateur du Vermont joue presque à domicile dans cet Etat voisin où il a investi presque tout son argent et ses efforts. Il dispose d’une marge de sécurité importante dans les sondages (13 points). S’il s’impose, le plus dur commencera pour s’imposer comme une alternative crédible à Clinton : il devra prouver qu’il est capable de remporter un autre Etat, ce qui est loin d’être gagné.

Lire la suite sur l’élection dans le New Hampshire

http://www.20minutes.fr/monde/1782727-20160209-election-americaine-cinq-enjeux-primaire-new-hampshire

http://www.humanite.fr/videos/bernie-sanders-un-progressiste-la-conquete-de-lamerique-598352

Ecoutez la video en lien dans l’Huma en ligne

Bernie Sanders : un progressiste à la conquête de l’Amérique

 

12345...19

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY