Education

Articles archivés

L’école, en France, c’est ce qui a enraciné la République dans les consciences et dans les mœurs.

Créé par le 16 fév 2007 | Dans : Battre campagne, Education, Ségolène Royal

Je le redis devant Jack Lang, en effet, qui observe avec nous tous, jour après jour, le démantèlement des moyens. L’école, en France, c’est l’âme du pays. L’école, en France, c’est ce qui a donné à la Nation le sentiment de son unité. L’école, en France, c’est ce qui a enraciné la République dans les consciences et dans les mœurs. L’école, c’est la grande institution qui a montré à tous les enfants de France, et donc à tous les futurs citoyens, que le travail et le mérite pouvaient être récompensés et qu’ils pouvaient peser plus lourd que le seul privilège de la naissance. L’école, en France, ce n’est pas seulement l’école, c’est le creuset, la matrice, le principe de tout le reste. Alors que ceux qui vilipendent la faillite de notre système, et qui d’ailleurs en sont parfois à l’origine, de ce démantèlement, en sont même toujours, qu’ils aient bien cette vérité en mémoire, qu’ils sachent, ceux qui prétendent que le niveau baisse, qu’ils n’oublient jamais qu’il y a eu là une grande révolution silencieuse, qui n’est certes pas achevée, et qui ne le sera peut-être jamais tout à fait, mais qui a changé le visage de notre pays et que l’on doit aux générations d’enseignants.

Lire le discours de Dunkerque http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=interventions&id=914

Le discours de Dunkerque sur l’école

Créé par le 16 fév 2007 | Dans : Battre campagne, Education, Non classé, Ségolène Royal

 Extraits

« Cela commence, cette bataille pour la réussite scolaire, très tôt, et c’est pourquoi le pacte que je vous propose établira la scolarité obligatoire à trois ans et instituera, avant cet âge, un service public de la petite enfance. C’est là que se trouve la première inégalité entre les familles. C’est là, dès le plus jeune âge, la plus criante des inégalités. Le nombre de mots compris par un enfant à l’entrée du cours préparatoire peut varier, suivant l’origine familiale, de 600 à 1 800 mots. De tels écarts sont porteurs d’inégalités toute la vie, et l’école, c’est sa mission la plus noble, peut réparer ces inégalités et doit en avoir les moyens, car je veux, moi, un système éducatif où chaque enfant aura le même droit d’être soutenu pour faire ce devoir.« 

Lire le discours sur le site de Ségolène Royal http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=interventions&id=914

Royal veut « assurer » la troisième heure

Créé par le 15 fév 2007 | Dans : Battre campagne, Education

 Article du Nouvel Obs http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/elysee_2007/20070215.OBS2612/royal_veut_assurerla_3e_heure.html

 Si elle est élue à la présidentielle, Ségolène Royal « remettra à niveau » le nombre des postes au Capes d’éducation physique en l’augmentant de 70%, afin de pouvoir assurer la troisième heure de sport dans les lycées.

« J’ai la volonté de faire de la France une grande nation sportive », a dit la candidate socialiste à Marcoussis (Essonne), haut lieu du rugby français. Pour elle, « les sportifs de haut niveau sont les héros des temps modernes ».

« Je veux lancer un signe fort, j’ai décidé de doubler le budget du sport », a-t-elle ajouté sans autre précision, estimant que « le sport est le premier espace de citoyenneté, de prévention de toutes les sortes de violence, de la délinquance », et qu’ »il est plus fructueux d’investir dans le sport que dans la répression ».

A propos de l’augmentation des poste au Capes, elle a souligné que « tout se joue à l’école et dans l’éducation ». « Cette remise à niveau est une exigence éducative fondamentale », a-t-elle dit.

Selon Ségolène Royal, « l’ordre juste en matière de sport, c’est que tous ceux qui veulent pratiquer un sport doivent pouvoir le faire ».

Toute une brochette de sportifs de haut niveau participaient à la rencontre-débat : Christine Aaron (sprinteuse), Eunice Barber (heptathlon), Ladji Doucouré (110m haies), Ronald Pognon (sprinteur), Richard Dacoury (basket), Serge Simon (rugby), Fabrice Landreau (rugby), ainsi que des présidents de fédérations, des responsables de clubs, des élus.

Les uns après les autres, ils lui ont expliqué les problèmes qu’ils rencontraient, notamment le manque de moyens, les problèmes de reconversion, la faible budget du sport (0,12% du budget de l’Etat), le manque de reconnaissance des bénévoles ou la place insuffisante du sport à l’école.

Ségolène Royal veut augmenter de 70% nombre de postes au Capes d’éducation physique

Créé par le 14 fév 2007 | Dans : Education, Non classé, Ségolène Royal

Ségolène Royal veut augmenter de 70% nombre de postes au Capes d'éducation physique dans Education p
Ségolène Royal a annoncé son intention, si elle est élue à la présidentielle, de « remettre à niveau » le nombre des postes au Capes d’éducation physique en les augmentant de 70%, afin de pouvoir assurer la troisième heure de sport dans les lycées. « J’ai la volonté de faire de la France une grande nation sportive.

J’ai décidé de doubler le budget du sport« .

Les fonctionnaires, dont une majorité d’enseignants, en grève et dans la rue

Créé par le 08 fév 2007 | Dans : Education, Santé-social-logement

 

Entre 20 et 30% des fonctionnaires de l’Etat, dont une majorité d’enseignants très remontés, ont fait grève jeudi pour crier leur « ras-le-bol » croissant en matière d’emploi et de salaires et interpeller les responsables politiques à l’approche de l’élection présidentielle.

Selon le ministère de la Fonction publique, 20,3% des 2,5 millions agents de l’Etat ont fait grève, plus que lors de leur dernière journée d’action sur les mêmes mots d’ordre il y a un an (18,2%) mais loin de la mobilisation exceptionnelle de 2003 contre les retraites (56%). Pour la CGT, 30% des agents de l’ensemble de la Fonction publique étaient en grève.

Plus de 30% des enseignants ont débrayé, à l’exception des lycées professionnels (26,75%), selon le ministère de l’Education. Le Snes-FSU (syndicat majoritaire) a recensé quant à lui 53% des enseignants des collèges et lycées en grève…

…Les manifestations organisées dans toute la France ont rassemblé quelque 186.000 personnes selon les syndicats, notamment à Lyon (2.600 à 4.000), Bordeaux (3.200 à 4.000), Toulouse (3.300 à 4.000) Saint-Etienne (1.600 à 4.000) ou Clermont-Ferrand (1.500 à 2.000)…

…Six fédérations représentant plus de 80% des fonctionnaires (CFDT, CGT, FO, FSU, Solidaires et Unsa) étaient à l’origine de cette journée d’action contre la perte du pouvoir d’achat des salariés de l’Etat (évaluée à 5,2% depuis 2000) et les 15.000 suppressions d’emploi prévues en 2007.

Lire l’article dans « 20 minutes » http://www.20minutes.fr/actualite-france.php

1...1112131415

Nouveau regard, nouvelle Ec... |
democratia |
Mers El-Kébir Franc-Tireur |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les emprunts russes
| mouvement de soutien "waaxu...
| HYPERDEMOCRACY